La neige dans tous ses états

Hier matin, nous avons joué aux apprentis scientifiques et fait tout un tas de petits expériences pour comprendre ce qu’est la neige, ses différents états (et donc les états de l’eau). Pour Taïs il s’agissait essentiellement de découvertes sensorielles autour de la notion de froid, tandis que pour Mila je lui ai appris le vocabulaire relatif aux différents états de l’eau : liquide, glace, geler, fondre, verglas, patinoire, banquise, iceberg.

Ces activités nous ont permis d’illustrer de manière concrète le livre C’est quoi… la neige? (Editions Usborne).

IMG_20181216_003841.jpg

  • Une boule à neige

Pour montrer la neige qui tombe, j’ai fait une boule à neige (parce que si on attend la vrai neige, on peut encore attendre!). J’ai collé, avec un pistolet à colle, quelques éléments (sapin, réverbère et voiture) sur le couvercle d’un bocal. J’ai ajouté de la neige artificielle (achetée à Action) et de l’eau dans le bocal. On secoue le bocal et la neige tombe, c’est moins magique que lorsqu’il neige vraiment mais ça plait quand même 🙂

  • La tempête de neige

Une activité que j’avais découvert sur Intagram (sur les compte de @melimelo_dedouceurs_etbetises et de @paillettes_et_imagination) avec des feuilles d’automne.

Je l’ai adapté à la saison hivernale. J’ai dessiné un bonhomme de neige sur une feuille bleue que j’ai glissé dans un sac isotherme à zip. J’ai ajouté de la neige (bille de polystyrène), j’ai percé un trou en bas du sac dans lequel j’ai inséré une paille. On souffle dedans et on obtient une tempête de neige (quand les enfants l’ont fait c’était un léger vent :-). Petit inconvénient : on se retrouve aussi avec quelques billes dans la bouche!

IMG_20181230_144253.jpg

  • Un flocon de sel

Une expérience que j’ai découverte sur le blog de Milestory. Pour ma part, je n’ai pas utilisé du borax, mais du sel. J’ai donc trouvé une recette sur wikihow. J’avais préparé au préalable un flocon avec du fil chenille blanc que j’ai attaché à une ficelle puis à un bâton de glace.

IMG_20181230_121232.jpg

Avec Mila, nous avons porté à ébullition 1l d’eau dans une casserole. Nous avons ajouté 100g de sel fin puis à nouveau 100g jusqu’à saturation de l’eau (à trois reprises de mémoire), c’est-à-dire quand le sel ne se dissout plus. Nous avons transvasé cette eau dans un bocal (ne pas verser le sel resté au fond de la casserole) et mis le flocon à l’intérieur de sorte à ce qu’il ne touche pas la paroi. Maintenant il faudra attendre presque une semaine pour obtenir un flocon cristallisé. Je vous montrerai le résultat en espérant que ça marchera!

  • Congeler de l’eau et faire fondre de la glace

Avant-hier soir, j’ai proposé à Mila de préparer divers glaçons. Des glaçons renfermant des petits poissons (Playmobil), des glaçons colorés en bleu (avec du colorant alimentaire), un gros glaçon renfermant des feuilles de houx en polyrésine, un gros glaçon blanc avec du lait et de l’eau (pour faire un iceberg) et une plaque de glace ronde avec une assiette (pour faire une patinoire).

Le matin, elle était impatiente de découvrir le résultat et surtout ce qu’on allait en faire !

J’ai fait fondre, uniquement avec Mila, les glaçons renfermant les poissons avec de l’eau bouillante et les glaçons bleus dans une poêle chaude (une idée du blog Milestory).

Les enfants ont cassé le bloc de glace renfermant les feuilles de houx avec un marteau. Ils ont beaucoup aimé !

Ils ont également fait patiner deux petits pingouin sur la patinoire (l’assiette glacée, que j’avais mouillé). La plaque de glace a fini en éclat par terre car Taïs ne voulait pas partager avec Mila ! Ils ne savaient pas encore que l’après-midi on les emmenait à la patinoire! Parce qu’expérimenter les choses en grandeur réel, c’est quand même mieux 😉

BlurImage_31-12-2018-0-25-15.jpg

Dans une assiette d’eau, j’ai mis l’iceberg (bloc de glace blanc) sur lequel j’avais posé un ours polaire et je leur ai lu l’histoire Le voyage de plume (dont vous pouvez retrouver le descriptif dans ma sélection de livres sur l’hiver). Comme ils se sont disputé l’ours, j’ai dû sortir plusieurs animaux du coffret d’animaux polaires que j’avais prévu de leur faire découvrir que lorsque nous aborderons la thématique banquise (dans quelques semaines). Disons que c’est un petit avant-goût du bac sensoriel que je leur  réserve. Surtout que du coup on avait mis les morceaux de la plaque de glace dans le grand plateau avec de l’eau et posé les différents animaux.

  • Faire geler de l’eau instantanément

Une expérience découverte sur le blog Mon joli petit bureau.

IMG_20181231_151649.jpg

J’ai congelé un bol d’eau toute la nuit. Une heure avant de réaliser l’expérience j’ai mis une bouteille d’eau au congélateur. L’objectif étant d’obtenir une eau à 0 degré! Sauf que pas moyen de prendre la température de l’eau puisque je n’ai pas de thermomètre. Donc au début elle était trop gelé (j’avais débordé sur les une heure de congélation !) et ensuite je pense qu’elle n’était pas assez froide puisque ça n’a pas fonctionné. On a fait plusieurs tentatives le lendemain, en vain. J’ai lu dans un article que l’eau ne gèle pas forcément à 0°C, mais qu’il faut parvenir à -48°C pour être sûr de transformer l’eau en glace.

  • Slime iceberg

Une petite expérience sensorielle pour faire découvrir la neige qui craque.

IMG_20181231_103023.jpg

J’ai trouvé cette recette sur la chaine Youtube de Pomme Poire Orange. Il faut mélanger de la colle liquide, de la mousse à raser, du talc et de la lessive. En terme de texture, on doit obtenir du slime classique. J’ai réussi qu’au bout de trois tentatives!!! Niveau quantité, j’ai raté en faisant au feeling, en respectant des mesures précises et la troisième fois, j’ajoutais très progressivement chaque nouvel ingrédient jusqu’à obtenir une texture satisfaisante puis je passais à l’ingrédient suivant. Ayant râté à deux reprises, je me suis retrouvée avec une quantité ridicule de slime !

Une fois le slime réalisé, il faut le laisser poser 24h. Alors moi je l’ai laissé près de 36h car nous sommes sortis et nous avons pas pu le faire avant le surlendemain. Et nous avons pas eu le résultat escompté. il n’y a pas eu craquelage. Je pense que j’en ai fait en quantité pas suffisante car après que les enfants l’ait malaxé, il me restait un petit endroit avec une pellicule dure, j’ai donc mis en boule le slime et en enfonçant mon doigt il y a eu un petit craquelage effectivement, mais rien de très waouh. Mais sur la vidéo (lien au-dessus), ça marche bien !

Découvrez également mon bac sensoriel Bonhomme de neige avec de la neige faite maison.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s