Le matériel de jeu « ouvert »

Je suis maman depuis un peu plus de 6 ans et j’ai évolué dans ma parentalité et notamment dans le choix des jeux/jouets des enfants, de leur matériel éducatif. J’avoue que pour Mila, je n’achetais quasiment pas de jeux en bois de peur qu’elle se fasse mal avec, je prenais des jeux électroniques, lumineux et sonores…

Et puis j’ai découvert les pédagogies alternatives vers les deux ans et demi de Mila. J’ai cheminé dans ma façon d’éduquer mes enfants et j’ai alors aménagé leurs espace de jeux, d’éveil/développement de façon plus réfléchie.

J’ai commencé à leur proposer du matériel de jeu ouvert. Il s’agit de matériel peu ou pas figuratif qui offre une multitude de possibilités de jeux (mais aussi d’apprentissages), dont l’usage n’est pas prédéfini mais au contraire polyvalent en fonction des envies, des intérêts et des idées de l’enfant. Un même objet pourra être utilisé de plusieurs façons, permettant ainsi à l’enfant de faire preuve d’imagination et de créativité. Il s’oppose au matériel de jeu fermé comme les poupées Barbie, les voitures télécommandées, une caserne de pompier, une maison de poupée classique… qui serviront uniquement à jouer à ce jeu.

Pour autant, je ne dis pas qu’il faut proscrire ce type de jeu. Ces jouets sont également présents chez moi car je tiens à ce que mes enfants aient, dans leur environnement, du matériel varié : pour le jeu d’imitation (dinette, mallette de docteur, poupées…), le jeu d’imagination (déguisements, figurines animales et divers personnages réalistes et imaginaires, Playmobil …), le jeu de construction (Lego Duplo, blocs magnétiques…), les apprentissages ludo-pédagogiques… (Voir mon article sur notre salle de jeux que je mettrai à jour prochainement). Je trouve que cette diversité est enrichissante pour l’enfant en lui permettant d’expérimenter plusieurs façons de jouer, de découvrir et d’exprimer les différentes facettes de sa personnalité, de développer diverses compétences…

Mais c’est vrai qu’à refaire, j’aurai commencé à m’équiper en matériel de jeu ouvert dès leur naissance, car cela représente quand même un certain investissement donc autant le rentabiliser dans le temps. Et maintenant que mes enfants ont été habitués aux jeux fermés, ils se dirigent davantage vers ces jeux lors des anniversaires et Noël alors que je préféraient privilégier les jeux ouverts. D’autant plus que j’ai beaucoup ralenti les activités coschooling ces derniers mois, je souhaite donc privilégier les apprentissages autonomes, ce que permet ce type de matériel.

Sans vouloir me lancer dans le minimalisme, je me questionne sur la quantité de jouets des enfants. J’ai conscience qu’ils en ont beaucoup pour leur jeune âge. Or, ce matériel de jeu ouvert offre de nombreuses possibilité de jeux mais peut aussi être utilisé pour les apprentissages, évitant ainsi d’acheter certains matériels pédagogiques qui ne seront utilisés que sur une courte durée.

Le matériel de jeu ouvert, privilégié par certaines pédagogies alternatives

Le jeu libre et notamment le matériel de jeu ouvert sont particulièrement présents dans les pédagogies Steiner-Waldorf, Reggio et Froëbel.

Le jeu libre est une composante essentielle dans la pédagogie Steiner. D’ailleurs, le parti pris est de limiter les acquisitions avant 7 ans, un enfant devant se développer par le jeu libre et créatif et non par des apprentissages préscolaires. Est privilégié le matériel de jeu le plus simple possible, sans détails inutiles, peu ou pas figuratifs pour permettre à l’imagination et à la créativité de se déployer librement.

La pédagogie Reggio a développé le concept de « cent langages » pour désigner la multiplicité des moyens d’expression qu’a un enfant pour communiquer (graphique, corporel, symbolique, sensoriel, musical, scientifique…). Ces langages doivent s’exprimer en toute liberté. Cette libre expression est favorisée par la mise à disposition de matériels que les enfants sont libres d’utiliser comme ils le souhaitent pour toutes sortes d’expériences, créations, jeux libres…

Dans la pédagogie Froëbel, les notions de plaisir et liberté sont centrales. Elle s’appuie sur le jeu pour stimuler les apprentissages. Grâce à l’enthousiasme suscité par le jeu, l’enfant apprend de façon autonome par ses expériences et l’utilisation de matériel approprié. Le pédagogue a développé les « dons » (ensembles de balles et formes élémentaires en bois), du matériel aux formes simples que les enfants sont libres d’utiliser comme ils le souhaitent (manipulation, construction, équilibre…) et qui permet une infinités de compositions.

Toutes ces pédagogies ont une vision globalisante de l’enfant, qui est encouragé à développer les différentes dimensions de sa personne : son intellect, son corps, ses sens, sa spiritualité, sa vie émotionnelle, sa créativité…

L’utilisation du matériel de jeu ouvert (dans le cadre du jeu libre) va dans ce sens, en permettant à l’enfant de développer son imagination, sa créativité, ses capacités intellectuelles et motrices, de solliciter ses sens, de s’approprier des notions (en mathématiques par exemple), d’appréhender le monde…

Le matériel Grimm’s et Grapat

Le matériel de jeu ouvert privilégié par les pédagogies citées au-dessus est en matière naturelle (tissu, laine, bois…), parfois issu directement de la nature (cailloux, bouts de bois…) ou du recyclage de matériaux de récupération.

Mes enfants ont également à disposition des éléments naturels (tronçons en bois, morceaux de branches….) que je trouve très bien pour stimuler l’imagination et la créativité. Mais dans cet article, je voulais vous parler plus particulièrement deux marques qui proposent du matériel de jeu ouvert : Grimm’s et Grapat, qui sont celles que nous avons à la maison.

Grimm’s est une entreprise familiale allemande qui fabrique et commercialise des jouets en bois durable, de grande qualité et au design épuré. Le bois provient de forêts européennes, gérées durablement. Les peintures utilisées sont non toxiques et écologiques. Les produits Grimm’s ont un toucher brut très agréable mais qui permet aussi de faire constructions en équilibre. La conception des produits s’inspire des pédagogies alternatives et notamment des pédagogies Waldorf et Montessori.

Grapat est une entreprise familiale espagnole qui propose des jouets en bois (bouleau et hêtre) issus de forêts gérées de manière responsable aux peintures naturelles sans danger. Les formes simples des produits ouvrent un large champs de possibilités de jeu.

D’autres marques proposent également du matériel de jeu ouvert comme Raduga Grez, Wooden Story ou d’autres grandes marques de jeux qui lancent des collections de jeu ouvert.

Si je préfère d’un point de vue purement personnel et esthétique davantage les objets aux teintes plus pastels ou plus sobres, j’apprécie les marques Grimm’s et Grapat pour leurs produits aux couleurs vives de l’arc-en-ciel car au-delà d’être attrayants pour les enfants, ils sont également propices aux apprentissages liés aux couleurs (comme vous le verrez plus bas). Et chacune des deux marques proposent des types de produits que je trouve particulièrement intéressants en termes d’usages.

Une multitude d’expériences

Discrimination visuelle des couleurs

Ce matériel de jeu ouvert, en particulier la marque Grimm’s mais aussi Grapat dont les univers sont très colorés, va pouvoir être utilisé pour travailler autour des couleurs : tri des couleurs, des nuances, apprentissage du nom des couleurs.

A titre personnel, plutôt que d’investir dans les boites Montessori de couleurs qui ne vont servir qu’à cet apprentissage, je trouve qu’on peut aisément utiliser le matériel Grimm’s ou Grapat pour proposer des activités pédagogiques autour des couleurs mais qui serviront en plus au jeu libre et qui pourront donc être utilisés pendant des années par l’enfant.

Pour ma part, je pense prendre, pour Naïa, le set de construction Formes et couleurs (Grimm’s) que je trouve vraiment très complet.

Set de construction "Formes et Couleurs" -1

A refaire, je l’aurai même pris dès les premiers mois de Naïa car il est exploitable dès les 2 mois de l’enfant qui distingue alors les couleurs vives. Au début, on peut utiliser les blocs comme outil de stimulation visuelle en les disposant au sol autour de lui. Puis vers 6 mois, il va pouvoir les attraper et exercer sa préhension, les passer d’une main à l’autre. Vers 9 mois, on peut travailler la motricité fine et la coordination oeil-main en fabriquant une boite de permanence en carton pour enfiler le cylindre, puis le cube et enfin les planches pours travailler la prise tripode. Vers 1 an et quelques, on peut intégrer le tri de formes avec une boite à formes pour enfiler le cube, le pavé, le cylindre et le triangle. On peut aussi commencer les activités de mise en paire en associant planches et cubes des couleurs primaires puis secondaire.

Plus tard, les planches peuvent servir à classer les nuances. Pour travailler la mise en paire de nuances, on peut les associer avec d’autres matériels Grimm’s, par exemple la pyramide de cubes colorés qui propose également davantage de nuances par couleurs et permet d’aller plus loin dans ce travail.

Pyramide de cubes colorés

Dans le set, il y a également des blocs qui permettent de travailler la discrimination par taille.

Et puis l’enfant peut surtout utiliser les blocs du set pour faire des empilements (grande passion de Naïa en ce moment), des constructions, des mini mondes…

Sur la photo ci-dessus, j’ai utilisé notre collection de mandalas Grapat et l’arc-en-ciel Grimm’s pour illustrer une activité de tri de couleurs. On peut également les blocs de constructions Grimm’s mais je trouve personnellement que ces petits éléments s’y prêtent bien.

Tout comme les pièces et anneaux du coffret Nins Carla de la marque Grapat.

img_20191111_161118_resized_20191111_0412199185093781718401316709.jpg

Je trouve que les disques et anneaux Grapat peuvent également être utilisés, entre autres, comme supports pour les activités de tris de couleurs.

Disques et anneaux

Pour apprendre les couleurs, on peut également proposer des bacs/tables sensorielles de couleur en mettant à l’honneur sur une semaine (plus ou moins) une couleur avec les différents éléments.

En l’occurrence, il s’agit de bacs sensoriels sur les émotions mais le principe est le même.

Discrimination visuelle des tailles

Tour à empiler (anneaux ou formes) Grimm’s

Une des activités incontournables que l’on peut proposer vers les 1 an de l’enfant : enfiler des anneaux ou formes sur une tige. Pour les grandes tours, on proposera seulement les plus petites formes au début 😉 Elles permettent à l’enfant de travailler la préhension et la coordination oeil-main et, vers ses deux ans, de commencer à trier par grandeur.

L’avantage de ces tours est qu’elles pourront également servir aux activités de tri de couleurs et au jeu de construction libre.

Arc-en-ciel Grimm’s

Ce matériel permet à l’enfant d’empiler les arcs en les classant par grandeur. Il y a quelques mois Naïa faisait cette activité avec le petit arc-en-ciel et je l’ai surprise, il y a quelques jours (26 mois), empiler d’elle-même le grand arc-en-ciel !

Mais les intérêts de l’arc-en-ciel vont bien au-delà de ce travail de discrimination des grandeurs. C’est un des matériels que je préfère car il offre vraiment une multitude de possibilités en termes d’apprentissages/jeux comme vous le verrez par la suite.

Même si on ne propose pas d’activités dédiées à la discrimination visuelle, les enfants sont forcément amenés à faire ce travail de discrimination notamment sur le taille pour ranger leur matériel une fois utilisé. L’apprentissage se fait donc de façon naturelle et autonome.

Topologie

Il s’agit d’une activité de topologie (reproduction d’un modèle qui fait appel au repérage dans l’espace). Ici il s’agit des demi-disques arc-en-ciel Grimm’s et les fiches modèles viennent du drive de @sandramaternelle. On peut proposer ce type d’activité avec d’autres éléments de la marque.

Constructions en équilibre

On trouve beaucoup de fiches modèles de constructions à reproduire avec l’arc-en-ciel Grimm’s (il y a même des challenges Grimm’s !) comme ici.

Cette activité permet évidemment de travailler le repérage dans l’espace mais aussi et surtout à développer les habilités motrices, l’adresse, la concentration et la patience.

On peut également faire des circuits avec des boules.

Créations éphémères

J’aime tout particulièrement ce type d’activités créatives. J’ai d’ailleurs mis en place un espace loose-parts (en libre accès) que je fais évoluer au fil des saisons et j’en propose aussi de façon ponctuelle en lien avec nos thématiques.

Les loose-parts sont beaucoup utilisés dans la pédagogie Reggio. Ils définissent des petits éléments esthétiques mis à disposition des enfants pour leurs créations et autres expériences (sensorielles, langagières, mathématiques, scientifiques, jeu libre…).

Ils sont un très bon outil pour stimuler la créativité et l’imagination des enfants. En créant des compositions, l’enfant va développer ses facultés d’organisation et structurer sa pensée. Mais ils peuvent être aussi une façon ludique d’appréhender des apprentissages plus intellectuels (dénombrement, algorithme, forme des lettres…). Enfin, c’est une activité qui favorise la concentration et le calme.

Voir mon article détaillé Activités loose-parts/Land art.

Parmi les loose-parts que je mets à disposition des enfants, il y a notre collection de mandalas et le coffret Nins Carla Grapat. Mais on peut compléter avec des blocs de construction, comme dans les photos ci-dessous avec la tour à empiler et l’arc-en-ciel.

Cela permet de proposer à l’enfant d’autre façon d’exprimer sa créativité que les activités plus classiques de dessins/peinture. Et je trouve que ça lui permet plus tôt d’exprimer ses idées. L’utilisation d’un outil scripteur et la réalisation du geste graphique peuvent être un frein pour les plus jeunes qui souhaitent faire un bonhomme par exemple, ce qui n’est pas le cas avec ce type d’activité.

Je propose essentiellement nos loose-parts pour les activités créatives éphémères mais j’ai observé de nombreuses fois Mila et Taïs les utiliser pour leurs jeux d’imagination. Ils s’en servent pour enrichir leur décor, comme marchandises pour leurs figurines…

Edit 21/02/2022 : Je les laisse désormais à disposition dans leur salle de jeux, tout en continuant à en mettre une sélection dans le coin loose-parts, en fonction des saisons. J’ai utilisé des boites en bambou et en plastique (Action) que j’entrepose sur des étagères (Action)

Mini mondes

On en arrive à l’utilisation qui est la plus faite par les enfants avec ce matériel de jeu ouvert : faire des constructions libres pour leurs jeux d’imagination (invention d’histoires avec des figurines).

Pour les enfants habitués aux jeux « fermés » ou pour les jeunes enfants qui découvrent seulement ce type de matériel, ce n’est pas forcément évident de les utiliser pour ce type de jeux. Ils peuvent se sentir un peu perdus, pas forcément inspirés. C’est pourquoi il me semble important de leur montrer le potentiel de ce matériel en jouant avec eux, en leur proposant des mini mondes (invitation à jouer avec des figurines – personnages, animaux, véhicules… – dans un décor miniature représentant un univers).

D’ailleurs, Mila et Taïs ont eu le déclic grâce à ce mini monde Licorne et arc-en-ciel. Il faut savoir que jusqu’à présent mes invitations à jouer étaient alors très réalistes, et au début l’utilisation de ce matériel n’a pas été évidente pour moi. C’était mon premier mini monde « abstrait », « imaginaire » et il me semble que ce fut la première fois que les enfants passaient autant de temps sur un de mes mini mondes.

Intégrer ce matériel au jeu d’imagination permet de développer l’esprit créatif et imaginatif de l’enfant, sa logique, sa capacité de raisonnement, de résolution de problèmes à travers la construction de ses propres décors.

screenshot_20200320_2339587638748573608665518.jpg

Dès lors, ils n’ont pas arrêté d’utiliser l’arc-en-ciel pour créer leur décor : faire des immeubles, des maisons, des clôtures de zoo ou de ferme, des tunnels…

Voici quelques mini mondes que je leur ai proposé et qui ont contribué à leur montrer le potentiel de ce matériel, à les inspirer dans leurs jeux d’imagination.

Mini ville

Mini zoo

screenshot_20200708_0204211509550406101877149.jpg

Mini monde Pompiers

Comme vous pouvez voir, l’arc-en-ciel et les demi-disques sont vraiment un incontournable pour le jeu d’imagination.

Mais nous avons également d’autres éléments que les enfants intègrent facilement à leurs constructions (moins les blocs Météo et la maison des lutins mais tous les autres éléments à empiler oui). J’ai omis les ponts qui sont également qui s’intègrent facilement dans les mini mondes.

Dernièrement ils avaient délaissé le matériel de jeu ouvert et se dirigeaient davantage vers le jeu « fermé » (Barbie, Pat’Patrouille, Marvel, chevaliers et princesses…).

Afin de renouveler leur intérêt, j’ai enrichi notre équipement avec l’escalier en colimaçon Grimm’s. Je le trouve intéressant pour enrichir le jeu libre des enfants en ajoutant des escaliers, des chemins, des tours, des arches à leur construction. Et les enfants doivent le réassembler pour le ranger, une étape qui favorise les apprentissages autonomes en matière de discrimination visuelle des couleurs, de taille, de mathématique (chaque rangée a un bloc de plus), d’organisation de la pensée.

Là encore je leur ai montré le potentiel de ce matériel en leur faisant des invitations à jouer.

Comme vous pouvez le voir, ce matériel de jeu ouvert offre vraiment une multitude d’expériences de jeux mais aussi d’apprentissages. S’il me semble important de montrer aux enfants leur potentiel à travers des invitations à jouer et des propositions d’activités, il est tout aussi important de laisser ce matériel à disposition des enfants pour qu’ils soient libre de l’utiliser comme bon leur semble. Tout l’intérêt de ce matériel est d’être utilisé dans le cadre du jeu libre. Alors certes, certains matériels coûtent un peu cher mais c’est à nous adultes d’expliquer à l’enfant qu’il faut prendre soin du matériel (de tous les jouets plus généralement) et de leur donner l’habitude de le ranger après utilisation. A part un coup de feutre de Naïa sur un des arc-en-ciel (qui je le reconnais m’a donné un petit coup de chaud), les enfants prennent soin de ce matériel.

Profitez-en pour observer l’utilisation que font vos enfants de ce matériel, cela vous guidera dans vos propositions d’activités.

Et vous, vous proposez du matériel de jeu ouvert ? Vos enfants aiment ?

N.B : Les produits présentés dans cet article viennent de la boutique Tangram Montessori, le petite entreprise de Karine et son mari. Une caverne d’Ali Baba sur laquelle on trouve du superbe matériel de qualité inspiré des pédagogies alternatives (Montessori, Waldorf, Reggio, Forest School…). Je collabore avec Tangram Montessori depuis environs deux ans et il y a donc plusieurs matériels que j’ai reçu gratuitement dans le cadre de collaborations mais la majorité des produits que j’ai de cette boutique a été acheté avec mes sous. De même, que cet article est de mon initiative. Mais je suis ravie de pouvoir mettre en lumière cette boutique que j’adore et grâce à laquelle j’ai découvert du chouette matériel pour enrichir les apprentissages de mes enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s