Kamishibaï DIY

Dans le cadre de notre thématique sur les contes, je veux faire découvrir aux enfants différentes façons de raconter des histoires, de rendre des lectures vivantes (voir mon article L’art de raconter des histoires). J’avais notamment envie d’expérimenter la lecture d’histoires avec un kamishibaï.

Il s’agit d’une technique de contage d’origine japonaise basée sur des images qui défilent dans un butaï (théâtre en bois), équipé de petits ouvrants (ou non).

Un kamishibaï est composé d’un ensemble de planches cartonnées numérotéss racontant une histoire. Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso pour le texte. Les planches sont introduites dans la glissière latérale positionnée au dos du butaï. (source : kamishibais.com)

Comme les kamishibaï coûtent cher (une quarantaine d’euros), je l’ai donc fabriqué ! J’ai fait au plus simple et au plus économique.

Voici le tutoriel

J’ai utilisé :

  • un cadre photo en bois 21×29,7cm acheté à Leroy Merlin à 2,50 euros (idéalement il aurait fallut également une planche en bois 21×29,7cm)
  • des petites charnières (j’ai pris les plus petites à Leroy Merlin)
  • deux perles marrons
  • les petites cales que l’on trouve à l’arrière des cadres multi-vues
  • de la peinture acrylique marron
  • (j’avais acheté une baguette d’angle mais finalement je n’en ai pas eu besoin)

img_20200227_151558_resized_20200302_1132021314955113969430407241.jpg

 

    1. Couper l’arrière du cadre en deux planches de dimension égale pour faire les portes du kamishibaï.

img_20200302_111110_resized_20200302_1132024891737427775065561730.jpg

Idéalement il faudrait une planche de la même taille que le cadre.

    2. Fixer ces deux portes sur le cadre avec les charnières.

img_20200228_235341_resized_20200302_1132026484240945140389880205.jpgimg_20200302_111045_resized_20200302_113201935280127075230919290.jpg

     3. Peindre le cadre.

img_20200302_110925_resized_20200302_1132022918995046727533360327.jpg

On peut laisser sans peinture mais comme j’ai utilisé le carton de l’arrière du cadre pour faire les portes ce n’était pas très esthétique, j’ai donc unifié avec de la peinture marron.

   4. Dissimuler les vis (qui ressortaient de l’autre côté du carton) avec de la colle pailletée (d’où l’intérêt de privilégier une planche en bois plus épaisse que le fond d’un cadre).

img_20200302_110946_resized_20200302_1132017886903278521835157377.jpg

J’ai également ajouté une inscription au feutre doré (« Il était une fois… ») pour embellir le kamishibaï.

    5. Ajouter les petites cales à l’arrière du cadre pour maintenir les planches de lecture

img_20200302_110900_resized_20200302_1132016244260623313174545074.jpg

J’ai également utilisé ces petites cales pour faire des sortes de « béquilles » à mes portes car sinon le kamishibaï penchait en avant (voir la photo au-dessus avec les portes ouvertes).

 

C’est un kamishibaï de fortune mais il fera l’affaire pour notre thématique. L’idée étant de faire découvrir aux enfants le principe de raconter des histoires avec cet objet.

J’ai prévu une activité créative autour du conte Les trois petits cochons. Les enfants réaliseront quelques planches que j’utiliserai ensuite pour leur faire une lecture. Connaissant Mila et sa passion pour le dessin, je pense qu’elle s’amusera ensuite à faire ses propres planches. C’est pourquoi j’ai laissé à disposition le kamishibaï dans notre étagère thématique.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s