Les lieux parents-enfants

Je suis mère au foyer depuis 3 ans. Et j’ai souvent le droit aux mêmes questions/remarques : Tu ne t’ennuies pas ? Tu n’en as pas marre de rester à la maison, d’être avec les enfants toute la journée ? Ça ne te manque pas de travailler, d’avoir une vie sociale ? En toute sincérité, non !

J’adore ma vie : passer mon temps avec mes enfants, les voir grandir, progresser, les accompagner dans leur éveil et leur développement. Je m’estime très chanceuse de pouvoir le faire. Et non je ne m’ennuie pas ! J’aimerais des fois ! Mais entre les jeux et activités partagés avec les enfants, leurs soins (change, repas douche…) , les corvées de la maison, pas le temps !

Ces trois années ont également été ponctuées par des projets qui m’ont beaucoup occupé et m’ont permis de m’accomplir dans autre chose que dans mon rôle de maman. Il y a eu mon concours d’attaché territoriale entre les 10 mois et 18 mois de ma fille, les préparatifs de la naissance de mon fils (achats, décoration de la chambre…), des travaux dans la maison au printemps dernier (aménagement d’une salle de jeux, embellissement du jardin et création d’une pièce pour mon conjoint) et dernièrement (depuis fin août) le lancement de mon blog et mon initiation à la pédagogie Montessori (lectures, création de mon matériel…). J’ai toujours besoin d’avoir un projet à mener !

Et enfin, je fréquente les lieux dédiés aux enfants et à leurs parents depuis les 9 mois de ma fille.

IMG_20181002_141827.jpg

 

Les Lieux d’accueil parents-enfants (Laep)

Il s’agit d’espaces de jeux libres pour les enfants et de parole pour les parents. Ces structures accueillent, gratuitement, de manière libre (vous arrivez et partez quand vous le souhaitez) et sans inscription, les enfants âgés de moins de 6 ans accompagnés de leur(s) parent(s). Elles sont ouvertes sur des temps déterminés (les deux Laep que je fréquente sont ouverts une demi-journée par semaine), par au moins deux accueillants (professionnels et/ou bénévoles) formés à l’écoute et garants des règles de vie spécifiques à ce lieu. Ces accueillants favorisent également les interrelations entre l’enfant et son parent, mais également entre les divers enfants accueillis et entre les divers adultes qui les accompagnent.

Il ne s’agit pas d’un lieu d’animation, il n’y a pas de programme d’activités pré-établi. Les jeux sont à libre-disposition. Les Laep que je fréquente proposent un coin pour les bébés, un coin motricité, un coin lecture, des jeux d’imitation, des jeux de construction, des jeux de société….

Mila a ainsi découvert pleins de nouveaux jeux et activités. Elle a notamment découvert la pâte à modeler là-bas. Je n’aurais peut être pas pensé à lui en proposer aussi tôt. Et il y a pas mal de jeux auxquels elle n’aurait peut-être jamais joué (notamment l’équipement de motricité) ou alors pas si tôt. Ces lieux m’ont d’ailleurs inspiré pas mal de jouets présents à la maison. Et comme l’équipement est choisi par des professionnels, il s’agit souvent de jeux intéressants pour le développement des enfants.

Vous pouvez retrouver les coordonnées des Laep sur le site de la CAF de votre département.

 

Les ateliers d’éveil parents-enfants à la PMI

Certaines PMI (centre de Protection maternelle et infantile) proposent des ateliers d’éveil et d’activités pour les enfants de moins de 4 ans accompagnés de leur(s) parent(s). Ces ateliers sont gratuits et sur inscription (directement en PMI ou via la plateforme téléphonique).

Je n’ai pas trouvé de référentiel pour ces ateliers, je vous partage donc l’organisation propre à ma PMI. Ils ont lieu tous les lundis matin et un vendredi matin sur deux. Ils durent 2h. Contrairement au Laep, il faut arriver avant une certaine heure puisqu’une animation est proposée. Ces ateliers, encadrés par une éducatrice et l’équipe de la PMI (un second professionnel est présent lorsqu’il y a plus de 5 familles), accueillent au maximum dix familles. Ils s’organisent en trois temps :

  • un temps d’échange sur des sujets relatifs à l’éducation (sommeil, propreté, parole, alimentation, motricité…). Ceux sont les parents qui décident du ou des sujet(s) qu’ils veulent aborder. C’est très bien pour demander des avis de professionnels sur des préoccupations particulières mais aussi avoir des partages d’expériences d’autres parents. Il arrive qu’on aborde plusieurs sujets comme parfois personne n’a de questions à soulever. Pendant ce temps, les enfants jouent librement (coin bébé, coin lecture, coin motricité, jeux d’imagination…), ils peuvent aussi dessiner ou faire des gommettes (ce que réclamait souvent Mila!).
  • l’atelier à proprement parler. Les thématiques sont variées : lecture, pâtisserie, peinture, pâte a modeler, pâte a sel, collage, bac sensoriel eau, bac sensoriel sable, musique… Cela donne des idées d’activités à refaire à la maison. Si les enfants ne veulent pas y participer, il n y a aucune obligation.
  • Un temps de chansons. Les enfants se regroupent sur un tapis et écoutent et chantent quelques comptines. Cela permet aux enfants de se calmer (quoique des fois ils dansent dans tous les sens!) et de leur signaler que c’est la fin de la séance.

blurimage_2-10-2018-0-0-15.jpg

 

Ma PMI proposait également des ateliers de massage. Ils se déroulaient sur 5 séances, en présence de deux professionnelles formées aux techniques du massage. J’ai fait ces ateliers avec Taïs et j’ai vraiment adoré. Ces séances nous ont permis d’avoir un temps juste tous les deux, de partager un moment de complicité. Je pratiquais déjà les massages avec Mila quand elle était nourrisson, car dans la culture de mon conjoint (sénégalais) on masse les enfants. Mais j’ai pu découvrir d’autres techniques et quelques règles à respecter. Nous étions 5 familles, c’était donc aussi l’occasion d’échanger entre parents et de poser des questions et demander des conseils à des professionnels.

BlurImage_2-10-2018-11-46-47.jpg

 

Les ludothèques

Ceux sont des espaces d’accueil et de rencontre consacrés au jeu, ouverts sur des temps déterminés. Pour ce qui est de l’âge, tout dépend des structures. Certaines sont ouvertes uniquement aux enfants en-dessous d’un certain âge accompagnés d’un adulte et d’autres acceptent les enfants plus âgés qui peuvent y venir seuls. Il s’agit d’un lieu de découverte de jeux. Des animations peuvent être proposées. Selon les structures, c’est sur inscription et pour certaines, l’accès est payant (abonnement). Des jeux peuvent être prêtés.

Pour ma part, j’y suis allée une fois et je n’ai pas aimé car je n’ai pas retrouvé la dimension échange entre parents. Chaque parent était dans son coin à jouer avec son enfant, du coup il n’ y avait pas non plus d’interactions entre les enfants. Et l’accueillant n’était pas du tout là en tant qu’encadrant puisqu’il était à son bureau en train de faire sa paperasse! Mais après je suis peut-être tombée sur une ludothèque ou un jour en particulier où l’échange n’était pas au rendez-vous. Car j’ai entendu beaucoup de parents qui appréciaient ces lieux, car leurs enfants jouaient avec d’autres enfants et qu’eux rencontraient d’autres adultes. Je vais peut-être réitérer l’expérience dans une autre ludothèque.

 

Ces différents lieux d’accueil parents-enfants constituent des lieux de sociabilité pour l’enfant. Ils leur permettent de découvrir et de se préparer à la vie en collectivité : la relation avec d’autres enfants (partage, jouer ensemble mais aussi les confrontations), la relation avec d’autres adultes référents mais aussi les règles à respecter et l’autorité.

Ils favorisent également les échanges entre adultes, le partage d’expériences. Ils permettent de sortir de l’isolement auquel on peut être confronté quand on est parent au foyer.

La fréquentation de ces lieux a été très bénéfique pour Mila. Cela lui a permis de se sociabiliser. Alors il ne faut pas croire qu’ils vont jouer avec les autres enfants tout de suite. La plupart des enfants jouent chacun dans leur coin et ce n’est qu’au fil du temps et quand ils sont plus grands qu’ils commencent réellement à jouer ensemble. Mais ils observent les autres enfants, il y a des interactions qui se font (dispute pour un même jouet, prêt de jouet, bousculade…). J’ai pu constater l’évolution flagrante de l’attitude de Mila en collectivité. Déjà elle a mis très longtemps à jouer sans moi. Au début, elle n’acceptait pas de s’éloigner de moi ni même que je parle aux autres parents. Et à la fin, elle allait dans les différentes pièces sans m’obliger à la suivre, quand j’étais occupée à discuter ou à m’occuper de son frère, elle se tournait vers les accueillants ou même d’autres parents (pour demander de l’aide, pour lui lire une histoire ou jouer avec elle) et elle jouait avec les autres enfants! Elle s’est également endurcie. Car au début, il lui arrivait de se faire malmener par certains enfants car elle est petite en âge et en taille (elle l’est toujours!). Mais à la fin, il ne fallait pas l’embêter, elle ne se laissait pas faire. Cela l’a bien préparé pour la halte-garderie puis ensuite l’école. Et moi ça m’a rassuré car j’ai vu comment elle se comportait en collectivité et je savais qu’elle ne se laisserait pas malmener, qu’elle allait facilement vers les adultes référents et qu’elle était plutôt meneuse.

Taïs nous accompagne sa sœur et moi dans ces différents lieux depuis ses 1 mois. Alors je ne sais pas si c’est pour cette raison mais toujours est-il qu’il est très à l’aise en collectivité (atelier PMI, RAM avec l’assistante maternelle, baby gym…). Il fait sa petite vie sans être collé à moi (alors qu’à la maison c’est une sangsue 😂).

Et pour ma part, ces temps sont devenus des rendez-vous hebdomadaires que j’attends impatiemment, qui me permettent de continuer à avoir un rythme, de m’échapper de la maison, de voir d’autres adultes avec qui échanger sur nos expériences parentales. Et bien sûre, ce sont des temps de partage avec mes enfants, où je suis complètement dédiée à eux. A la maison, je m’oblige à leur accorder du temps pour des activités, du jeu chaque jour mais ce n’est pas toujours évident et parfois on doit préparer le repas en même temps, faire du rangement. Au moins pendant ce temps à l’extérieur, je n’ai rien d’autres à faire qu’apprécier un moment avec mes enfants.

BlurImage_2-10-2018-11-7-11.jpg

Autre activité enfants-parents que je fais : les cours baby gym parents-enfants.

Et vous, quels lieux parents-enfants connaissez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s