Tour d’observation Montessori

J’ai acheté le matériel au premier trimestre de ma grossesse et je peux enfin profiter des avantages de cette tour d’observation en ce début de troisième trimestre. Mieux vaut tard que jamais me direz vous ! Elle va me soulager au quotidien en permettant aux enfants d’être autonomes lors du lavage des mains. Mais elle me sera également utile dans d’autres circonstances.

J’ai découvert la tour d’observation Montessori sur le blog Petit coing. Et j’ai trouvé que c’était une très bonne idée. Je me suis donc inspirée de sa tour pour faire la mienne.

Tutoriel

J’ai acheté le marche-pied Bekväm Ikea qui mesure 50 cm de hauteur. J’ai ensuite utilisé deux tasseaux en bois de 3x3cm d’épaisseur.

Et j’ai donné le tout à mon frère qui est très bien outillé et bricoleur. Mais c’est aussi la raison qui fait que j’ai dû attendre si longtemps !

Voici les étapes de réalisation :

  • Découper 4 morceaux de tasseau de 40cm de long. J’ai regardé par rapport à la taille de Taïs de façon à ce que le haut du garde-corps lui arrive au niveau du ventre (mes plans de travail sont hauts).

img_20190826_101353_resized_20190826_1254257564858476853341654578.jpg

  • Comme ce n’est pas possible de fixer les 4 tasseaux par en-dessous (à cause des pieds du marche-pied), mon frère a préparé des morceaux de tasseaux pour mettre à l’horizontal entre ces tasseaux (à l’exception sur le devant pour pouvoir monter). Il a donc découpé 2 morceaux de 7,5cm pour les côtés et 1 de 30cm pour l’arrière. Il a ensuite vissé ces 3 morceaux sur le marche-pied par en haut. Puis, il a fixé les 4 tasseaux sur ces morceaux.
  • Enfin il a découpé 3 morceaux de même longueur (2 de 7,5cm et 1 de 30cm) pour faire le haut du garde-corps. Il a vissé entre les tasseaux. On peut en mettre un quatrième à l’arrière pour encore plus sécurisé. Mais Taïs a 2 ans et est prudent donc on a choisi de ne pas en mettre.

img_20190826_101421_resized_20190826_1254253255258939542347442048.jpg

Les vis sont apparentes et le bois du garde-corps n’est pas tip top car il a pris la pluie, mais ma tour est fonctionnelle !

img_20190826_101348_resized_20190826_1254241729117373288537065969.jpg

Pour quelle utilisation  ?

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant est encouragé à faire seul pour développer son autonomie et sa confiance en lui. Mais pour cela, il doit avoir un environnement préparé et sécurisé.

Dans le domaine de la vie pratique, il s’agit notamment de proposer un environnement adapté dans la cuisine pour permettre à l’enfant de se laver les mains, de mettre la table voire de cuisiner. Je ne parle que de la cuisine car c’est la destination de ma tour d’observation mais l’environnement doit également être adapté dans la salle de bain, la chambre, l’entrée…

Pour créer un environnement adapté, il y a deux options :

  • soit on met directement du mobilier à hauteur d’enfants (petite table pour prendre le repas, petite cuisine avec lavabo et placards)
  • soit on met à disposition de l’enfant un support pour accéder au mobilier adulte (par exemples un marche-pieds, une tour d’observation).

Je trouve la première option plus optimale mais cela suppose quand même un certain investissement financier et aussi d’avoir la place. Au début je voulais installer un coin pour se laver les mains dans la salle de douche avec une petite table, une fontaine d’eau et une bassine, mais elle n’est déjà pas très grande donc on aurait été trop à l’étroit. Et j’avoue que j’avais peur que les enfants passent leur temps à aller jouer avec la fontaine à eau car ils adorent jouer à l’eau !

J’ai donc opté pour la seconde option. J’ai commencé par acheter deux marche-pieds l’année dernière : un à l’étage (pour aller aux toilettes, se laver les mains et s’asseoir pour s’habiller) et un en bas (pour s’asseoir dans l’entrée pour mettre les chaussures, pour aller aux toilettes et se laver les mains).

Quant à notre tour d’observation, elle sera dans notre cuisine. Ma première motivation à en faire une était le lavage des mains. Étant enceinte, il devenait compliqué de porter Taïs. Mila utilise le marche-pied à disposition dans la salle de douche (mais Taïs même en montant dessus n’atteint pas le lavabo). Du coup, on utilisait les lingettes lors des repas, mais bon ce n’est pas économique et surtout pas écologique. Et lorsqu’ils rentraient de l’extérieur ou après une activité (peinture, pâtisserie) et bien je portais Taïs ou le mettait sur une chaise, mais l’assise n’est pas plate donc ce n’est pas très stable.

Les enfants sont désormais autonomes pour se laver les mains. Mila utilise aussi la tour. Ca me facilite la vie et eux adorent ça (il y a aussi l’effet nouveauté je pense).

 

Quand on fait de la pâtisserie ou de la cuisine, en général, j’installe les enfants soit sur l’ilot sur les chaises de bar soit sur la table à manger dans leurs réhausseurs soit sur la table basse. Mais c’est vrai que lorsque l’on cuisine directement à la plaque et que ça ne dure pas longtemps, Mila monte sur un marche-pied et Taïs sur une chaise (pas stable). Au moins maintenant, il sera stable sur sa tour d’observation.

Je vous renvoie vers mon tableau Pinterest pour voir des idées d’aménagement Vie pratique Montessori.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s