L’art de raconter des histoires

Nous commençons un nouveau thème sur les contes. Ce sera l’occasion de lire les contes que les enfants aiment mais aussi d’en découvrir pleins de nouveaux. Ce thème sera aussi l’occasion pour moi de faire découvrir aux enfants différentes façons de raconter des histoires à travers des lectures vivantes (décor, théâtre de marionnettes, kamishibaï…). Ils seront spectateurs mais je veux aussi les inviter à mettre en scène et inventer leur propres histoires.

Les contes

Je profite de nos thèmes, lorsque cela s’y prête, pour faire découvrir des contes aux enfants.

  • L’automne : Le petit chaperon rouge…
  • Noël : Casse-Noisette, Matriochka…
  • L’hiver : La moufle, Casse-noisette…
  • L’Epiphanie : Roule galette, La princesse aux petits pois…
  • La ferme : Les trois petits cochons, Le vilain petit canard, Les musiciens de la ville de Brême…
  • Le printemps : Jack et le haricot magique
  • L’océan : La petite sirène…

Les contes font partie de la culture populaire et je trouve important de les faire découvrir aux enfants. Pour ma part, je découvre de nombreux contes seulement aujourd’hui. J’ai toujours trouvé que je manquais de culture générale et les classiques de la littérature font justement partie de la culture que je veux transmettre à mes enfants.

Le conte est « un récit de faits qui pose un regard sur la réalité par le biais du merveilleux ou du fantastique. Il est généralement destiné à distraire, à instruire en amusant.« 

Il n’a « ni unité de temps, ni unité d’action, ni unité de lieu« , laissant ainsi libre-court à l’imagination. (source : espacefrancais.com)

Et puis, les contes contiennent une morale. Ils sont un bon support pour enseigner le bien/le mal, des valeurs aux enfants (le travail comme dans Les trois petits cochons, la solidarité comme dans Les musiciens de la ville de Brême, la générosité comme dans Les fées…), les mettre en garde face à certains comportements (juger sur l’apparence comme dans Le vilain petit canard, ne pas écouter les recommandations de ses parents comme dans Le petit chaperon…).

Un article dans Psychologies explique que « les contes parlent aux enfants de leurs conflits inconscients. Sous forme d’images symboliques, elles traduisent les problèmes auxquels nous sommes confrontés dès l’enfance, et qui touchent à la fois aux relations dans la famille (rivalité fraternelle, inceste…) et aux problèmes personnels (renoncement aux dépendances de l’enfance, affirmation de la personnalité, prise de conscience de ses propres valeurs, dépassement du conflit œdipien…). Bien loin de l’esprit d’une simple « littérature enfantine », ces contes, en mettant en scène des fantasmes, apportent, à leur manière, des solutions à ces problèmes. Voilà pourquoi, en s’adressant directement au moi naissant de l’enfant, ils jouent un rôle important dans la construction de la personnalité. Ils aident à intégrer la signification du bien et du mal, à stimuler notre imagination, à développer notre intelligence, et surtout à y voir plus clair dans nos émotions.« 

Les contes étant le reflet de notre humanité avec sa part d’ombre, je reste vigilante avant de choisir des contes. Ils peuvent parfois être violents et anxiogènes pour les enfants. Un jour, j’ai lu un livre des trois petits cochons à Mila et j’ai été mal à l’aise en lisant la fin car l’ainé des cochons mange le loup qui a lui-même mangé ses deux frères cadets.

Ma sélection de contes

J’ai préparé une sélection composée de collections de contes de différentes maisons d’éditions car je trouve intéressant de varier les types d’illustrations et les façons de raconter, de contes classiques mais aussi des contes détournés et d’albums dans des formats différents (livre sonore, kamishibaï…).

J’ajouterai le lien dès que mon article sera finalisé.

Je vais profiter de ce thème pour commencer à discuter de nos lectures avec Mila. Jusqu’à présent, nous lisons essentiellement mais je cherche rarement à ouvrir la discussion. Nous le faisons avec les livres documentaires mais pas trop avec les histoires, si ce n’est les livres sur les émotions. Je voudrais l’amener à réfléchir sur le sens de ces histoires, la morale, les différences en l’histoire traditionnelle et l’histoire détournée pour lui expliquer certains valeurs, vérifier sa compréhension, développer son expression orale, favoriser son appropriation des histoires mais aussi stimuler son imagination.

 

Lecture vivante

Je vais profiter de ce thème pour montrer que raconter une histoire peut se faire de différentes façons en proposant des lectures vivantes.

La lecture vivante est le fait de raconter une histoire avec un support, d’intégrer des objets pour rendre la lecture « vivante ».

 

  • Avec un décor

J’ai déjà proposé aux enfants plusieurs lectures vivantes avec une mise en scène dans mes grands plateaux (tufftray). Les enfants n’ont pas vraiment de mal à se concentrer lors des lectures (parfois Taïs sur des histoires un peu longues), mais je trouve que ces mises en scène rendent la lecture plus attrayante et ludique. Les enfants peuvent ensuite jouer avec le décor, rejouer l’histoire, la transformer, se l’approprier. Un très bon exercice pour stimuler l’imaginatio,.

Roule galette

img_20200105_135006_8838068198947285874223.jpg

J’aime la galette

screenshot_20200109_1315264794120953889389136.jpg

Plumeimg_20200127_081406_5051894300505139380322.jpg

La mouflescreenshot_20200119_2303098780442760679276023.jpg

Pour cette thématique des contes, j’ai prévu trois lectures avec un décor autour des contes Le petit chaperon rouge, Les trois petits cochons et Boucle d’or et les trois ours.

Voir l’article Lectures vivantes de contes.

Les Trois Petits Cochons

img_20200304_145153_resized_20200304_0258472033497281240593923953.jpg

Boucle d’or et les trois ours

img_20200305_152104_resized_20200306_0940526753782481155389209177.jpg

Le Petit Chaperon Rouge

screenshot_20200311_1218556044665904392840721.jpg

 

  • Kamishibaï

« Kamishibaï signifie littéralement « théâtre de papier ». C’est une technique de contage d’origine japonaise basée sur des images qui défilent dans un butaï (théâtre en bois), équipé de petits ouvrants (ou non).

Un kamishibaï est composé d’un ensemble de planche cartonnées numérotés racontant une histoire. Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso pour le texte. Les planches sont introduites dans la glissière latérale positionnée au dos du butaï.  » (source : kamishibais.com)

J’ai découvert cette façon de raconter une histoire lors du spectacle Le petit théâtre des contes de @joyvox_officiel, qui est un label musical et un éditeur jeunesse.
Ce spectacle propose une adaptation moderne de 3 contes traditionnels : Le Petit Chaperon Rouge, Boucle d’Or et les trois ours et Le vilain petit canard.
Évoluant autour d’un Kamishibaï à taille humaine, la comédienne nous fait vivre 3 expériences distinctes : théâtre d’objets, d’ombres et de marionnettes. Chaque conte est rythmé par des ritournelles chantées.

screenshot_20200225_22163928111685555505147.jpg

Voir mon post à ce sujet.

Ce spectacle m’a donné envie d’expérimenter la lecture d’histoires avec un kamishibaï (et m’a inspiré ce thème).

J’aurai bien aimé en avoir un vrai, mais comme ça coûte assez cher, je l’ai donc fabriqué !

img_20200302_110946_resized_20200302_1132017886903278521835157377.jpg

Voir le tutoriel.

Nous allons créer avec les enfants les planches de l’histoire des trois petits cochons. Ils sont jeunes donc nous ferons seulement trois planches. Cela leur permettra de découvrir cette façon de raconter une histoire. Je suis certaine que cela va donner envie à Mila de créer des planches pour raconter des histoires.

Voici notre lecture des Trois Petits Cochons avec mon kamishibaï.

 

  • Théâtre de marionnettes

Je ne pouvais pas faire un thème sur les contes sans faire découvrir aux enfants les marionnettes. Nous n’en avions pas et je crois que l’on a jamais vu de spectacle de marionnettes. Mais je trouve que c’est un très bon support pour transporter les enfants dans une histoire et développer leur imagination en faisant jouer eux-même les marionnettes.

Dans le cadre d’un partenariat, Oxybul m’a offert les marionnettes Prince et Princesse de leur marque Imagibul.  Il s’agit de 4 marionnettes à main en tissus : un prince, une princesse, un sorcier et un dragon. De quoi jouer certains de nos livres et de s’inventer des histoires. Oxybul propose également les marionnettes animaux de la jungle et les trois petits cochons.

img_20200226_231049_resized_20200226_1118450343452043450697945507.jpg

Qui dit marionnettes, dit théâtre de marionnettes que j’ai fabriqué moi-même. J’avoue être plutôt satisfaite du résultat. Il est à disposition dans notre coin thématique, avec une panière dans laquelle se trouvent les marionnettes et une autre avec des accessoires pour enrichir les spectacles. J’ai mis un miroir, des castagnettes, une harmonica, des figurines grenouille et cheval, un oiseau sifflet, des bijoux… Après les enfants sont libres de changer ces accessoires.

img_20200226_231243_resized_20200226_1118453601640130570232505725.jpg

Voir le tutoriel.

Ce théâtre a énormément plu aux enfants, en particulier à Mila qui était captivée par les histoires que j’ai raconté. Mais ce qu’elle a surtout aimé, c’est nous raconter des histoires. Je suis vraiment ravie car je trouve que c’est un très bon exercice pour travailler l’expression orale et la confiance en soi.

 

D’autres façons de raconter des histoires

img_20191025_094432_7921623211259249411577.jpg

roulegalette2

 

Imagine ton conte de fées

Image1

Voici un jeu idéal pour stimuler l’imagination. J’ai demandé à le découvrir dans le cadre d’un partenariat avec Hoptoys. Et j’en suis ravie car il plait beaucoup aux enfants.

Il se compose de 64 cartes représentant des éléments de contes connus (personnages, objets, lieux…) comme Blanche Neige, La belle au bois dormant ou Cendrillon. Personnellement, il y a beaucoup de cartes que je n’ai pas su associer à un conte. J’ose espérer qu’à la fin de ce thème, je connaitrais de nouveaux contes et serais ainsi capable d’identifier davantage de cartes. Certaines cartes peuvent renvoyer à plusieurs contes (le château, la princesse, le prince, le roi, la reine…).

Plusieurs variantes de jeux sont possibles :

  • Regrouper les cartes se référant à un même, former une suite et raconter le conte. Une activité qui permet d’apprendre et mémoriser les contes.
  • Former une suite de cartes et raconter soi-même une histoire. Demander ensuite à un participant de répéter un maximum de détails de votre histoire en conservant la même suite. Cet exercice va permettre de travailler la compréhension orale, la mémorisation.
  • Tirer trois cartes (minimum), au sort ou en les sélectionnant, pour raconter une histoire basée sur un conte connu ou inventé. Cette activité permet de stimuler l’imagination et de travailler l’expression orale. On peut l’enrichir en utilisant des accessoires (marionnettes, instruments de musique…)
  • Tirer une carte et commencer une histoire incluant l’élément de la carte. Le participant suivant tire à son tour une carte et poursuit l’histoire et ainsi de suite. Cette activité est une idée de mon conjoint. Je la trouve bien car elle invite les participants à être attentifs aux propos de chacun.
  • Classer les cartes par catégorie : temps, lieu, personnage, animal et objet. Tirer une carte de chaque et inventer une histoire.

Un jeu idéal pour stimuler l’imagination, développer le vocabulaire, l’expression orale, apprendre les contes et travailler la confiance en soi.

 

C’est vraiment un thème qui m’enthousiasme beaucoup car je le trouve très riche pour les enfants. Il va permettre de stimuler leur imaginaire, de développer leur créativité.

J’ai pris beaucoup de plaisir à créer les décors pour mes lectures vivantes, le théâtre de marionnettes et le kamishibaï.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s