Signer avec bébé

J’ai découvert la communication signée avec bébé sur Instagram. Je suis de nature curieuse et je m’intéresse à tout ce qui peut enrichir l’éducation de mes enfants et ma relation avec eux. C’est le cas de l’utilisation des signes avec un bébé. Elle permet au tout-petit qui n’a pas encore acquis le langage parlé de pouvoir communiquer, exprimer ses besoins, ses émotions à l’aide de gestes. On est dans un accompagnement bienveillant de l’enfant, qui se sent compris et gagne alors en confiance en lui.

J’ai décidé d’apprendre les signes à mon bébé, mais aussi par la même occasion à Mila et Taïs pour qu’ils puissent communiquer avec leur sœur à l’aide des signes.

De quoi s’agit-il concrètement  ?

La communication gestuelle avec le jeune enfant est un outil associant à la parole un signe issu de la Langue des Signes Française : l’adulte prononce le mot en l’accompagnant du signe, et l’enfant, par assimilation, va comprendre ce que signifie le signe et ainsi se l’approprier.

Très tôt, l’enfant comprend beaucoup de choses mais il n’a pas encore la capacité de prononcer des mots. Avec la langue des signes, il peut se faire comprendre, exprimer ses besoins, ses envies et ses émotions, avant l’acquisition de la parole.

Les bénéfices

En étant capable de communiquer, le jeune enfant est moins frustré. Il se sent compris et reconnu comme un être à part entière. Cela favorise sa confiance en lui et son estime de lui.

Utiliser les signes permet également d’enrichir la relation parent-enfant en favorisant les interactions communicatives et en adoptant une posture communicative bienveillante nécessaire pour signer (se mettre à la hauteur de l’enfant, le regarder, parler doucement…).

La communication signée en étant associée à la parole favorise l’apprentissage du langage oral, en permettant au bébé de mieux comprendre les mots, de les utiliser dans le bon contexte et d’être actif dans la communication

Quand commencer ?

Dès la naissance, tout comme le langage parlé. Dès les premiers jours de mes enfants, je leur parlais beaucoup : je commentais tout ce que je faisais (« on va enlever les vêtements », « on va prendre le bain »…), je décrivais l’environnement (« il fait chaud », « c’est doux »…). Je compte désormais utiliser les signes pour accompagner mes paroles et notamment les mots-clés.

Je vais me concentrer sur les signes qui lui seront utiles pour communiquer : ses besoins (téter, manger, changer la couche, dormir…), ses émotions (être triste, avoir mal…) et son environnement (maman, papa…).

Maria Montessori explique que jusqu’à 6 ans, l’enfant se caractérise par sa grande capacité d’absorption de tout ce qui l’entoure. Cet « esprit absorbant » lui permet d’acquérir des connaissances sans effort et de s’instruire lui-même. C’est le cas du langage. L’enfant baigne dans un environnement langagier et apprend ainsi tout seul, par imprégnation, sans efforts particuliers. Il en est de même pour l’environnement gestuel. D’ailleurs, on le constate très bien. Les bébés utilisent spontanément les gestes par imitation : non, bravo, au revoir, envoie d’un bisou… Il s’agit donc à travers l’utilisation des signes d’élargir sa palette gestuelle pour lui permettre de communiquer  en attendant l’apparition des mots.

L’enfant va dans un premier temps absorber ces gestes associés aux mots, qu’il  utilisera quand il les aura assimilé et arrivera à maitriser ses gestes.

 

Voici les deux supports que je vais utiliser dans un premier temps.

Mes p’tites cartes : la langue des signes avec un tout-petit

img_20190926_154457_resized_20190926_0349280706027809073049508310.jpg

Ces cartes ont été créées et illustrées par Julie du blog La vie jolie Julie (@laviejolie_julie) qui est maman d’une petite fille de 3 ans. Elle partage ses idées d’activités pour enfant, ses coups de cœur littéraires ainsi que ses créations, dont ces cartes de signes pour tout-petits.

Il s’agit d’un imagier de 54 cartes. Elles contiennent chacune : un personnage signant (avec ses mains en surbrillance pour attirer l’œil), le mot en écriture cursive et l’illustration correspondante.

Parmi ces cartes, on retrouve, entre autres, les signes des mots de l’environnement de bébé (maman, papa, maison, soleil, livre…), relatifs à ses besoins (manger, téter, dormir, changer…) ou encore de ses émotions (pleurer, content, peur…).

Le format « cartes » plait beaucoup à mes enfants. Cela permet d’apprendre les signes de façon ludique. Je compte les utiliser sous forme de jeu : à tour de rôle avec Mila (et Taïs mais qui sera davantage spectateur car il est encore jeune), nous tirons une carte que nous devrons signer et l’autre devra deviner quel mot est signé.

Mais dans un premier temps, je vais leur montrer et commencer à leur apprendre les signes. Je pense commencer par les signes à utiliser dans le cadre du repas, car c’est un moment lors duquel nous avons davantage le temps et qui est répété plusieurs fois par jour. J’ai préparé les cartes des signes que l’on peut utiliser dans le cadre du repas (manger, boire, s’il te plait, merci, encore, avoir fini, attendre, chaud…) que je sortirai sur la table. Je vais leur apprendre quelques signes à la fois.

Quand leur petite sœur va naitre, je sortirai de nouvelles cartes (bébé, bisou, câlin, maman, papa…) au moins je commencerai à utiliser les signes avec leur sœur et eux pourront les apprendre en même temps.

Retrouver cet imagier sur la boutique de La vie jolie jolie.

 

Kit « Instants de bébé »

img_20190926_154441_resized_20190926_0349276222941050770941890669.jpg

J’ai demandé à Isabelle Cottenceau du compte Instagram @eveiletsignes (formatrice en communication gestuelle avec le jeune enfant et animatrice d’ateliers et de conférences) à découvrir le kit « Instants de bonheur » car je le trouvais complémentaire avec le jeu Mes p’tites cartes de La vie jolie Julie.

Ce kit se compose de :

  • 6 livrets thématiques pour s’approprier 48 signes (les besoins, le repas, l’environnement, les activités, les émotions, les petits mots de communication). Je trouve ces livrets vraiment pratiques pour l’adulte qui souhaite apprendre les signes. Comme je le disais plus haut, j’ai prévu de commencer par les signes utilisés dans le contexte de repas. J’ai donc commencé à apprendre les 8 signes du livret repas.

img_20190926_154516_resized_20190926_0349273829163815071292681133.jpg

  • un imagier « Instants de bébé » : un imagier photos cartonné destiné au bébé. Les 30 photos illustrent les instants de vie de bébé, pour lui permettre de s’approprier son univers, ses émotions et les rituels qui rythment son quotidien.
  • un livret support pour l’adulte qui accompagne l’imagier. Il reprend les 30 photos et les associe à un signe. Les signes sont illustrés en photos et expliqués par un texte.

img_20190926_154756_resized_20190926_0349278675999361222901042032.jpg

Le kit « Instants de bébé » est à retrouver sur la boutique Eveil et signes.

 

Je compte également proposer des comptines avec les signes. Les enfants ont l’habitude de faire des gestes lors des comptines,  ce sera donc assez facile d’apprendre des signes dans ce contexte. J’ai notamment repéré le livre Mes comptines en langue des signes (Editions Circonflexe). Des vidéos de comptines signées sont également proposées sur le site Eveil et signes.

 

Et vous, utilisez-vous les signes avec votre bébé ? Quels supports utilisez-vous pour apprendre les signes ?

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s