Les minis-mondes

Voici une des activités que j’ai découvert sur Instagram, notamment chez Maman Nougatine. Du moins, je les ai découvert sous une autre forme. Car évidement aux alentours des deux ans de Mila, nous avons commencé à jouer aux jeux d’imagination avec des figurines. Et donc je lui créais de petits univers : la fête foraine avec les Lego, le zoo ou le parc avec les Playmobil, la ferme… Mais je me cantonnais à créer des mises en scène avec les coffrets de jouets de Mila.

Et sur Instagram j’ai découvert des minis-mondes plus créatifs, sensoriels, réalistes et ludiques.

Et je me suis prise de passions pour ce type d’activités. C’est clairement mon activité phare. Déjà les enfants y sont très réceptifs, cela leur a été bénéfique en termes d’apprentissages (j’y reviendrai plus bas). Et puis je prends beaucoup de plaisir à créer ces minis-mondes. Cela me permet de stimuler ma créativité, mon imagination et ça me détend !

Après avoir expérimenter les minis-mondes pendant 3 ans et en avoir créer une bonne soixantaine, je me suis dit qu’il était temps d’y consacrer un article.

Dans cet article, je vous partage ma vision des minis-mondes, les intérêts pédagogiques que j’ai pu observer chez mes enfants et comment les réaliser.

Qu’est-ce qu’un mini-monde ?

Il s’agit d’une invitation à jouer avec des figurines (personnages, animaux, véhicules…) dans un décor miniature représentant un univers. 

Il peut s’agir d’écosystèmes (la forêt, la mer, la jungle, la savane, le jardin…) mais aussi d’univers thématiques (la ferme, le zoo, l’espace, les dinosaures, les pirates, le chantier…).  

Quels sont les intérêts pédagogiques ?

Stimuler l’imagination

Ces minis-mondes permettent en premier lieu de stimuler l’imaginaire de l’enfant. La mise en scène va aider l’enfant à s’inventer des histoires.

En effet, quand les enfants vont commencer à jouer aux jeux d’imagination, ils vont prendre deux ou plusieurs figurines, éventuellement une maison s’ils en ont une, et se raconter des petites histoires. Souvent d’ailleurs ils vont revivre certaines scènes qu’ils ont eux-mêmes vécu. 

En proposant des minis-mondes, on nourrit et déploie l’imaginaire de l’enfant, en induisant certaines scénettes, en impulsant la création de décor avec les éléments mis à disposition.

Nous y reviendrons plus loin mais effectivement il est intéressant de proposer un mini-monde avec des éléments naturels (du sable, de l’eau, du bois…) que l’enfant n’a pas à disposition dans sa chambre. Le jeu de l’enfant va alors prendre une autre dimension plus inventive, plus sensorielle, plus ludique mais aussi plus réaliste.

Dans un premier temps, l’enfant laissera son imagination se laisser guider par le décor. Mais à force de jouer aux minis-mondes, il va se les réapproprier et utiliser les éléments qui le composent pour se créer ses propres mises en scène. Et il n’est pas rare ensuite de voir l’enfant recréer des univers similaires avec d’autres éléments à disposition dans sa chambre ou même de créer ses propres univers.

Aujourd’hui c’est vraiment devenu une des activités favorites des enfants, qui y jouent régulièrement, et le plus souvent tous seuls, sans que j’ai à leur créer de décors. Ils peuvent y passer des heures.

Développer le langage

Les jeux d’imagination vont favoriser le langage. L’enfant va faire dialoguer les figurines, il va exprimer à voix haute ses pensées (surtout s’il joue avec une autre personne). Il va développer son vocabulaire en nommant les éléments présents dans le décor (nom des véhicules, nom des animaux de la ferme, de leurs habitats…).

Découvrir le monde

Comme leur nom l’indique, les minis-mondes sont une reproduction miniature d’un univers. A travers le jeu, l’exploration et la manipulation, l’enfant va découvrir et en apprendre davantage sur l’univers abordé.

Il va apprendre le vocabulaire des éléments présents dans le mini-monde (le nom des figurines animales, des véhicules, des différents habitats de la ferme…).

Il va découvrir de façon plus concrète certains écosystèmes (la savane, la jungle…) en les expérimentant à travers ses sens.

C’est aussi une façon pédagogique et ludique d’expliquer certains concepts comme l’hibernation ou la marée basse.

Mais aussi de sensibiliser à certains sujets comme la pollutions des océans ou la déforestation.

Les minis-mondes peuvent également servir à faire une lecture vivante : raconter une histoire avec un support, en l’occurrence une mise en scène pour rendre la lecture plus « vivante », attrayante et ludique. Les enfants peuvent ensuite jouer avec le décor, rejouer l’histoire, la transformer, se l’approprier. Un très bon exercice pour stimuler l’imagination.

On peut proposer des minis-mondes aux alentours de 2 ans, quand l’enfant commence à jouer aux figurines. J’ai proposé son premier mini-monde à Naïa a 18 mois mais elle est habituée de voir son frère et sa sœur jouer très souvent aux minis-mondes et aux jeux d’imagination. Elle commence elle-même à jouer seule avec des figurines. A cet âge-là, les minis-mondes auront pour principaux intérêts de stimuler les sens et de développer le langage.

Comment créer un mini-monde ?

On délimite l’espace du mini-monde par un support (un tufftray, un plateau, un bac, un carton, une table, un tapis…), sur lesquels on va mettre en scène des figurines avec des accessoires décoratifs.

La délimitation de l’espace permet tout d’abord de cadrer physiquement l’activité et d’éviter les débordements mais aussi d’apprendre à l’enfant à occuper, aménager un espace pour y inventer ses histoires. Il va devoir réfléchir comment placer les éléments sur le support pour que tout rentre, pour que ce soit pratique à jouer. Il va créer différents espaces et va commencer à intégrer une dimension esthétique à ses décors.

Exemples de minis-mondes :

  • Dans un tufftray

Voir les références des tufftrays dans mon article Présentation de mes fournitures.

L’inconvénient des tufftrays 1mx1m est leur grande taille qui nécessite davantage de matières/éléments pour remplir visuellement le plateau et qui prend plus de temps en terme de préparation. Par ailleurs, ça prend beaucoup de place, ce qui fait que je le laisse à disposition juste le temps de l’activité.

  • Dans un plat/plateau

Ce format moins grand demande moins de préparation et prend moins de place.

  • Dans la table Flisat (Ikea)
  • Sur un support cartonné

Voir le tutoriel de la réalisation de ce mini-monde.

Ces minis-mondes cartonnés m’ont été inspirés par @onjoueaquoimaman. Ils présentent l’avantage d’être mobiles et de durer plus longtemps qu’un mini-monde sensoriel où les différentes matières peuvent rapidement être mélangées. Et ils sont aussi moins salissants !

  • Sur un tapis (en l’occurrence Carpeto)
Le zoo

L’avantage avec ces tapis imprimés, c’est qu’ils se suffisent presque à eux-mêmes. Déjà ils offrent un décor très réaliste de part la qualité d’impression et ils nécessitent moins d’éléments décoratifs. Et si on veut quand même en ajouter (comme c’est mon cas), c’est plus simple que de partir d’un fond vierge puisqu’on se laisse inspirer et guider par les illustrations.

Pour ce qui est des figurines utilisés dans mes minis-mondes, pour les animaux j’utilise essentiellement les Papo et Schleich. On en est fan. Elles sont super réalistes. C’est un petit investissement, mais il est plus qu’amorti car les enfants y jouent très souvent.

J’utilise aussi les tubes Safari Ltd, par exemples pour les figurines de l’espace, des insectes, des transports…

Pour les personnages, nous faisons également la collection des poupées Ambrosius (Tangram Montessori), qu’on utilise notamment dans les minis-mondes en lien avec les saisons (les poupées automne pour la forêt, les poupées printemps pour le jardin…). Nous avons également des personnages (entre autres de contes) des marques Papo et Bullyland et des petits bonhommes articulés en bois (Amazon, Easytis…).

Concernant le décor, je trouve qu’il est intéressant de proposer des éléments autres que ceux que l’enfant a l’habitude d’avoir à sa disposition. Et notamment des matières naturelles (ou des matières qui s’y apparentent) qui représentent au mieux l’écosystème/l’univers en question.

Par exemple, pour faire le fond du mini-monde, on va utiliser du sable pour la plage ou le désert, de l’eau pour l’océan, de la terre pour la jungle, de l’herbe pour le jardin… Ces matières vont apporter une dimension réaliste, ludique et sensorielle au mini-monde. On peut également utiliser des matières comme du riz, de la semoule, du sable décoratif (que l’on peut colorer > voir mon tutoriel), des lentilles (corail), des graines de café, du sable élastique, de la paille, des graines d’oiseaux, de la neige artificiel….

L’inconvénient est que ces matières sont effectivement un peu salissantes. Je privilégie ces minis-mondes à l’extérieur, même si ça m’est arrivé de les faire en intérieur (à mes risques et périls!!!).

Après on peut tout à fait faire un décor moins salissant, en utilisant des alternatives pour le fond. Par exemple, un tapis en feutrine marron pour la terre, un tapis de faux gazon pour le jardin, du papier crépon bleu pour l’eau… Ou tout simplement un tufftray bleu pour l’eau, un blanc pour la neige…

Pour ce qui est des accessoires décoratifs, voici mes indispensables que je range dans des boites par catégories :

  • les végétaux (mousse, faux sapins, faux arbres, fausse végétation…),
  • le bois (morceaux de bois, rondins de bois, cercles de bambou…),
  • les minéraux (des galets, des pierres, des tanières en argile….),
  • le monde marin (décorations aquarium…)

Par ailleurs, il faut mettre des accessoires qui vont apporter de la jouabilité et une dimension ludique : une maison avec éventuellement du mobilier, des abris/cachettes, un chemin, une porte qui s’ouvre…

Dans cette vidéo, je vous explique comment créer des accessoires décoratifs de mini-monde et plus exactement des arbres en laine feutrée, des abris pour anmaux en pâte à modeler autodurcissante, des points d’eau, une maison en bois…

Voici le mini-monde que j’ai réalisé à partir de ces éléments :

Je finis cet article par la vidéo de réalisation de mon dernier mini-monde sur le thème du jardin. Un mini-monde que j’ai réalisé pour Naïa (son premier mini-monde!).

Musique : It’s a small world – Disneyland Children’s Chorus, Robert B. Sherman

Retrouver l’ensemble de mes minis-mondes sur Instagram sous le hashtag #lesminismondesdemvtdm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s