Outils pour accompagner le sommeil des enfants

Il y a quelques jours, je vous parlais des troubles de sommeil de mes deux enfants : refus de se coucher, difficultés d’endormissement, cauchemars (pour Mila), nuits agitées.

La situation est devenue difficile à vivre au quotidien. Le manque de sommeil, engendré par ces couchers tardifs et nuits mouvementées, se répercute sur l’humeur de Mila. Elle est plus susceptible et irritable. Pour ma part, je ne supporte plus de ne pas pouvoir profiter de mes soirées et surtout la fatigue met à mal mes objectifs de bienveillance.

J’ai donc décidé d’entamer un travail sur le sommeil avec Mila (essentiellement, Taïs étant encore un peu jeune). Il s’inscrit plus largement dans un travail sur les émotions, dont je vous reparlerai.

Sélection de livres sur le sommeil

IMG_20190223_142436.jpg

J’ai constitué une petite sélection de livres sur le sommeil, avec plusieurs livres-outils qui permettent de comprendre l’intérêt de dormir, d’engager une réflexion sur les solutions pour un coucher facilité, d’apprivoiser les peurs liées à la nuit ou qui ont servi de supports à la mise en place d’aides au sommeil.

Livre support : Aidez votre enfant à bien dormir de Stéphanie Couturier aux Éditions Marabout

IMG_20190222_220533.jpg

Je me suis principalement appuyée sur ce livre pour trouver des outils pratiques, des accompagnements au sommeil.

Stéphanie Couturier est thérapeute psychomotricienne et sophrologue. Elle est spécialisée dans l’accompagnement de la sphère émotionnelle.

Dans la première partie du livre, elle apporte des explications sur le sommeil :  l’utilité du sommeil (dans la construction de l’enfant), le déroulement d’une nuit de sommeil, et les différents troubles de sommeil (refus de se coucher, difficultés d’endormissement, cauchemars, terreurs nocturnes, somnambulisme et énurésie).

Les 2/3 restants du livre correspondent à sa boite à outils. Elle propose différentes types d’outils : des réponses aux questions sur la nuit, des outils pour chasser les peurs liées à la nuit, des idées de rituels de coucher, des exercices de relaxation, des textes de visualisation et des petits « plus » (ostéopathie et fleurs de Bach).

Je recommande vivement ce livre qui se lit facilement et apporte une boite à outils pour tout parent qui souhaite accompagner son enfant à surmonter ses difficultés de sommeil. Cette collection de livres couvre aussi les thématiques de la colère, de la confiance en soi, de l’autonomie, de la concentration ou encore des peurs.

 

A partir de ce livre, nous avons mis en place différents outils.

Je posterai sur Instagram la réalisation détaillée de certains des outils et j’intégrerai les liens dans l’article au fur et à mesure.

Apporter des réponses aux questions sur la nuit

C’est quoi la nuit ? A quoi ça sert de dormir ? Que se passe-t-il la nuit ?

Je ne me souviens pas que Mila m’ait déjà posé ces questions. En revanche, je lui ai rapidement expliqué pourquoi il était important de dormir la nuit (pour grandir, pour retenir ce qu’elle a appris dans la journée, pour être en forme le lendemain). J’ai donc complété par les autres réponses du livre.

J’ai également acheté le livre C’est quoi… le sommeil ? (Éditions Usborne). Il s’agit d’une collection de livres documentaires que je trouve très bien pour expliquer un sujet (en l’occurrence le sommeil) à un enfant à partir de 3 ans. Outre l’intérêt du sommeil et l’explication des rêves, il est également question du monde de la nuit (les personnes qui travaillent la nuit). Par la suite, je lui achèterai également quelques livres sur la nuit.

IMG_20190223_141836.jpg

 

Chasser les peurs liées à la nuit

Dans son livre, Stéphanie Couturier donne plusieurs idées d’outils pratiques pour chasser les peurs liées à la nuit. Parmi ces derniers, nous avons mis en place :

IMG_20190222_222658.jpg

Il s’agit de réaliser un spray qui permettra de repousser monstres, fantômes, loups… (ce qui effraie votre enfant).

Pour cela, il faut mettre, dans un vaporisateur, quelques gouttes de citron, une dizaine de grains de lavandes et l’ingrédient de votre choix (enfin plutôt celui de votre enfant). Chaque soir, l’enfant vaporise sa chambre pour la protéger des « indésirables ».

N’ayant pas de lavande, j’ai fait sans. On verra dans un premier temps si l’effet « placebo » de cette formule magique suffira à rassurer Mila. Sinon je préparai un spray à base de lavande.

La lavande est connue, entre autres, pour ses vertus apaisantes. Elle est indiquée pour la nervosité, l’angoisse, l’émotivité, les troubles du sommeil, l’irritabilité ou encore le stress. A la pharmacie, on m’a expliqué que si l’on met des grains de lavande directement dans l’eau il faudra qu’ils macèrent plusieurs jours avant de pouvoir en retirer des bénéfices. Il y a en revanche l’huile essentielle de lavande qui est apparemment très efficace. Ma pharmacienne m’a également donné une recette pour fabriquer un spray à la lavande : glycérine, alcool ménager et huile essentielle de lavande (je n’ai pas pensé à demander les proportions!). Il y a également les bouillottes Soframar composées de grains de blé et de fleurs de lavande qui sont, selon ses dires, efficaces.

  • Une photo des parents

Une des parades pour en finir avec le fameux prétexte « un dernier bisou » est de placer une photo de vous dans le lit de votre enfant qui prendra le relai après le dernier bisou. J’ai donc plastifié une photo de famille que j’ai fixé au mur avec de la patafix pour que Mila puisse la décoller et la recoller. J’ai également mis sous son oreiller un petit album que la halte-garderie avait réalisé avec des photos de famille pour consoler les enfants lorsqu’ils pleuraient.

IMG_20190223_120156.jpg

Proposer à votre enfant de réaliser son étoile bienveillante, protectrice qui repousse les cauchemars et adoucit les nuits.

Placer là au-dessus de son lit, l’enfant pourra alors lui confier ses peurs et ses soucis pour qu’elle le protège.

Depuis que je l’ai mis en place, je propose à Mila de faire une petite prière auprès de son étoile avant de dormir. Et ensuite j’adresse moi-même mes bénédictions pour la nuit (chose que je faisais avant directement auprès de Mila).

IMG_20190222_224328.jpg

Ce capteur de rêves empêche les mauvais rêves d’envahir le sommeil de la personne. J’ai expliqué à Mila que les rêves passent dans l’attrape-rêves et que les cauchemars restent pris dans la toile et que le lendemain lorsqu’on aère la chambre ils se dissipent.

La légende veut que, pour être efficace, l’attrape-rêves soit fabriqué par la personne qui va l’utiliser.

  • Écouter les bruits de la nuit

Lorsque les beaux jours arriveront, je proposerai aux enfants de prendre quelques minutes le soir pour écouter les bruits de la nuit sur la terrasse et essayer de savoir à quoi ils correspondent. Cela permet à l’enfant de prendre conscience que la nuit tout ne s’arrête pas, un autre monde (notamment dans les animaux dans la nature) se met en place et des bruits y sont associés.

Il y a également un très beau livre sonore Les bruits de la nuit (Éditions Usborne) que Mila avait parcouru le temps des courses et qu’elle avait beaucoup aimé. Je pense que l’achèterai.

IMG_20190223_005429.jpg

Cet outil ne fait pas partie de ceux listés par le livre, mais il m’a été conseillé par Isabelle Le Tarnec, qui est auteure de livres pour enfants sur les émotions. Elle a notamment écrit Cœur et les peurs.

Il s’agit d’enfermer, dans une boite, ses peurs, ses cauchemars représentés à travers un dessin.

Pour faire cette activité, je me suis appuyée sur le livre La boite à cauchemars de Michel Piquemal et Frédéric Pillot (Editions Milan).

  • Des veilleuses

Depuis qu’ils dorment seuls, Mila et Taïs ont chacun plusieurs veilleuses pour les rassurer et les apaiser face au noir et au silence de la nuit.

Mila a une veilleuse qui reste allumée toute la nuit, une lampe torche qu’on lui laisse pour s’endormir, la veilleuse Tortue aquatique qui projette des effets lumineux et qu’on met en mode mélodie.

IMG_20190219_091632.jpg

Taïs a une veilleuse qui reste allumée toute la nuit et pour s’endormir on allume son mobile qui projettent des lumières sur les murs et diffuse, entre autres, des cris d’oiseaux. Il a également la peluche myHummy qui reproduit des bruits blancs. J’avais lu pleins de témoignages de personnes chez qui cette peluche avait fait des miracles. Personnellement, ça n’a pas été le cas. Mais je trouve quand même qu’elle l’aide à mieux dormir la nuit.

Même s’il ne comprend pas encore, Taïs a fait son étoile bienveillante et je lui ai fait un attrape-rêves. Les cauchemars n’ont qu’à bien se tenir, dans ses deux chambres on ne fait que de beaux rêves 😉

Instaurer le rituel du coucher

Notre rituel du soir se composait jusqu’à présent :

  • d’une ou plusieurs histoires (selon l’heure qu’il est),
  • d’un massage (mais il est fait de plus en plus rarement car nous sommes toujours en retard sur l’heure du coucher et que le massage avec les deux enfants dans le lit c’est compliqué, Taïs ne reste pas en place!),
  • de quelques gorgées de leur biberon (d’eau),
  • de bénédictions. Ça ressemble à « Je te souhaite de passer une bonne nuit, de faire de jolies rêves de tout ce qu’on a fait dans la journée (souvent Mila me demande d’énumérer. D’ailleurs, une des idées de rituel du livre est le planning. Cela consiste à retracer les grandes étapes de la journée et d’annoncer le programme du lendemain. Ces repères rassurent l’enfant.), de bien dormir pour être en forme demain (parfois j’annonce ce qu’on va faire). Et je te protège partout (pour que tu n’ais mal nul part ou que tu guérisses vite quand elle est malade).
  • de câlins-bisous.
  • d’un doudou dans les mains. Les enfants n’ont jamais vraiment été doudou, si ce n’est avec mes cheveux ! Pour remplacer mes cheveux, j’ai demandé à ma tante de me tricoter des doudous en laine avec des franges. Taïs ne s’en sépare plus depuis quelques semaines. Mila a commencé à être doudou avec l’entrée en maternelle. Elle a également une poupée avec des cheveux (qu’il faut que je démêle d’ailleurs!)

IMG_20190223_120250.jpg

J’ai procédé à quelques modifications suite à notre travail sur le sommeil.

  • Pendant un temps, j’avais initié un temps calme avant d’aller se coucher. Soit on faisait des petits jeux calmes tous les trois, soit chaque enfant jouait à ses jeux calmes. Ça n’a pas duré longtemps car nous quittons toujours la table trop tard et pendant que je m’affaire à débarrasser, ils préfèrent courir dans la maison ou sauter sur le canapé ! Mais c’est quelque chose que j’aimerai remettre en place. 1 à 2 soirs par semaine, plutôt que des jeux calmes j’aimerai proposer une séance du yoga (j’en reparle plus bas).
  • Pour le rituel de l’histoire, j’ai mis notre sélection de livres sur le sommeil dans la chambre de Mila, ainsi que notre sélection de livres sur l’amour. Quoi de mieux qu’une histoire sur l’amour parental ou l’amour en général pour terminer la journée sur une note positive et s’endormir le cœur heureux. Certains soirs, on remplace la lecture d’histoires par l’écoute d’un texte de visualisation ou une séance d’exploration sensorielle relaxante (voir plus bas).

IMG_20190222_215958.jpg

  • Lorsque nous faisons des lectures, j’aimerai terminé le rituel systématiquement par un petit massage ou un exercice de relaxation par la respiration (voir plus bas).
  • Les bénédictions sont désormais faites auprès de l’étoile protectrice (parfois par Mila). « Petite étoile bienveillante, veilles sur Mila et Taïs, fait qu’ils fassent de jolis rêves et surtout pas de cauchemars, fait qu’ils passent une nuit paisible pour bien grandir et guérir de tous les petits bobos. Veilles aussi sur papa, maman et la petite sœur. Merci petite étoile bienveillante. »
  • J’ai intégré une des idées du livre dans notre rituel (que nous ne ferons pas forcément chaque soir, à moins que Mila la réclame) : dire bonne nuit 10 fois. Ce rituel consiste à proposer à l’enfant de dire bonne nuit à 10 objets ou 10 personnes, en comptant sur les doigts. Lorsque les doigts des deux mains sont ouverts, il peut alors croiser ses mains sur son cœur. J’ai initié ce rituel avec la lecture de Bébé Balthazar Bonne nuit moi.
  • Face aux difficultés d’endormissement de Mila, j’envisageais de lui laisser, à la fin du rituel, 10-15 minutes supplémentaires pour lire ses livres. C’est une chose que nous avons déjà fait par le passé qui était plutôt efficace mais que Mila a arrêté de faire. Edit : Suite à l’idée que m’a partagé une maman sur Instagram, je laisse Mila écouter des histoires ou des comptines après le rituel. Certains soirs, c’est très efficace mais parfois cela ne l’empêche pas d’appeler plusieurs fois !
  • Mila demande depuis quelques jours qu’on lui laisse la porte entre-ouverte.

Jusqu’à présent, le rituel se fait avec les deux enfants en même temps, par gain de temps mais aussi car j’aime ce moment partagé à trois. Mais c’est vrai que je me pose souvent la question si ça ne serait pas mieux de leur faire à tour de rôle, pour qu’ils aient chacun un temps privilégié avec moi. Edit du 11/08/19 : ils vont désormais partager la même chambre, donc le rituel restera avec les deux en même temps.

Respirer pour se relaxer

Stéphanie Couturier propose des exercices de relaxation pour que le calme et la détente s’invitent au moment du coucher. Parmi ces exercices, il y a un massage du visage qui apporte des vibrations et procure de la détente. Les enfants en sont fans ! Il y a également deux exercices de respiration qui apportent détente et permettent d’entrer plus facilement dans le processus d’endormissement.

Visualiser pour se relaxer

On trouve également dans le livre cinq textes de visualisation pour aborder le sommeil avec douceur et féérie. Ces balades imaginaires permettent à l’enfant de trouver des ressources pour s’apaiser et se sentir plus sûr de lui. Ces textes peuvent être lus, mais pour ma part, j’ai acheté le livre Mon cours de relaxation pour les enfants de Stéphanie Couturier aux Editions Marabout (que je vous présenterai dans un prochain article) dans lequel il y a un CD avec, entre autres, ces cinq textes de visualisation. Je propose l’écoute d’un ou deux des textes à la place des histoires du soir. Les enfants s’allongent alors dans le lit et j’éteins la lumière pour qu’ils se concentrent sur le texte (enfin Mila).

Exploration sensorielle relaxante

Edit du 11/08/19. Nous avons commencé ce type d’expérience il y a environ un mois et les enfants adorent!!! Ça leur permet vraiment de se détendre avant d’aller dormir.

img_20190722_2201346628219964723145876.jpg

L’ostéopathie

L’ostéopathie est une méthode de soins par les mains que j’apprécie beaucoup. J’ai pratiqué des séances pendant et après mes grossesses et les enfants ont également fait des séances à leur naissance.

Stéphanie Couturier explique que les manipulations du praticien agissent sur les tensions corporelles et les déséquilibres et apportent une plus grande détente intérieure, favorisant ainsi un sommeil de qualité.

Elle recommande de programmer une à deux séances par an pour miser sur une meilleure forme et un sommeil serein, et plus particulièrement l’ostéopathie crânienne pour les enfants. J’avais prévu de prendre rendez-vous pour Mila depuis le début de l’année, c’est enfin chose faite. Elle fera sa séance fin de semaine prochaine.

Les fleurs de Bach

J’ai découvert les fleurs de Bach dans ce livre. Il s’agit d’un traitement naturel à base de fleurs qui rétablit l’équilibre émotionnel. Les fleurs agissent chacune sur des émotions particulières. Stéphanie Couturier, qui est conseillère agréée en fleurs de Bach, y présente les fleurs qui sont indiquées pour les troubles du sommeil. Elle explique également comment préparer un flacon personnalisé et utiliser le mélange. Les fleurs de Bach sont distribuées dans certaines pharmacies. On peut aussi en trouver sur Amazon. Je n’ai pas encore mon flacon mais je vous ferai un retour quand j’aurai testé.

Yoga

IMG_20190223_003708.jpg

J’ai acheté un livre de yoga pour enfants (100% yoga des petits de Elisabeth Jouanne et Ilya Green aux Editions Bayard Jeunesse) qui propose deux postures à faire au moment du coucher. Il y a également plusieurs postures pour favoriser le calme et la concentration. 1 à 2 soirs par semaine, j’aimerai proposer à Mila (et Taïs s’il s’y intéresse) une séance de yoga à la place de jeux calmes.

 

Je n’ai pas encore le recul nécessaire pour vous faire un retour sur l’efficacité de ces différents outils. J’ai le sentiment que ces différentes aides au sommeil et exercices quotidiens que nous avons mis en place peuvent faciliter le coucher et rendre les nuits plus paisibles, mais seul l’avenir nous le dira.

Vous pouvez également trouver d’autres pistes de réflexion (lâcher prise, cododo…) en commentaires de mon post Instagram sur les troubles de sommeil.

 

Nous allons maintenant nous intéresser plus généralement aux émotions. Comme l’explique Stéphanie Couturier, le sommeil est un « baromètre du monde émotionnel de nos enfants ». La nuit est un moment où ressurgissent les conflits émotionnels, les tensions qui les envahissent. Effectivement, le sommeil de Mila est à l’image de ses nombreux débordements émotionnels quotidiens. Particulièrement depuis son entrée en maternelle, j’ai l’impression que Mila est submergée par ses émotions. Elle est très angoissée, se contrarie facilement, est très susceptible, a dû mal à gérer ses colères qui se transforment la plupart du temps en grosses crises. Toutes les aides au sommeil que j’ai mises en place resteront inefficaces, si en parallèle nous ne faisons pas un travail plus vaste sur les émotions. Au-delà de contribuer à une amélioration durable de son sommeil, il s’agit avant tout d’améliorer le bien-être de Mila et l’ambiance familiale.

 

 

 

 

Une réflexion sur “Outils pour accompagner le sommeil des enfants

  1. Ping : Le baptême d’étoile : un cadeau unique et original – Ma vie trépidante de maman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s