Outils pour accompagner les colères des enfants

Comme je vous en parlais dans mon article précédent sur les émotions, Mila fait depuis quelques mois de fortes crises de colères. Pour l’aider à accompagner ces débordements émotionnels, j’ai mis en place quelques outils.

Sélection de livres sur la colère

IMG_20190310_141220.jpg

Une collection de livres qui s’avère être assez petite, puisque nous ne possédons que trois livres sur la colère et j’en ai emprunté un à la médiathèque.

J’avais un budget limité et je voulais surtout des livres qui apportent des solutions. Les quelques livres que j’avais vu sur la colère étaient surtout descriptifs. J’ai donc acheté qu’un livre sur les disputes frère-soeur et Le livre des émotions de Stéphanie Couturier qui aborde différentes émotions dont la colère et propose des méthodes pour les accueillir.

Tchoupi dit non de Thierry Courtin (Editions Nathan)

IMG_20190310_141504.jpg

Un livre que j’avais acheté quand Mila était en plein dans sa phase du non ! Elle faisait la collection des Tchoupi, un personnage auquel elle aimait s’identifier.

Tchoupi est au parc avec son papa, il refuse de rentrer. Il s’enfuit en courant et tombe par terre. Son père lui propose alors de s’allonger dans l’herbe pour respirer.

IMG_20190310_141550.jpg

IMG_20190310_141617.jpg

Je veux des chocolats, Maman ! de Isabelle Le Tarnec

IMG_20190310_141759.jpg

J’ai gagné ce livre lors d’un concours. Il s’agit d’un livre à la fois pour les parents et les enfants. Il raconte l’histoire d’une petite fille qui, lors des courses avec sa maman, va faire une colère car elle veut des chocolats et que sa mère refuse. Une situation familière qui a beaucoup plu à Mila.

Il s’agit d’un outil pratique pour les parents. Il montre comment concrètement adopter une posture ferme et bienveillante à la fois, face à une telle situation.
Il favorise également le dialogue avec l’enfant. Ce n’est pas toujours évident de faire parler Mila. J’essaie de le faire après les crises, mais soit elle ne veut pas revenir dessus, soit comme elle ne vit plus l’émotion à ce moment, c’est difficile pour elle de s’exprimer. En lisant ce livre, Mila est spectatrice, elle n’est pas concernée, c’est donc plus simple pour elle de s’exprimer et de commenter en temps réel chaque action des personnages.

 

IMG_20190310_141837.jpg

IMG_20190310_141818.jpg

Lili se dispute avec son frère de Dominique de Saint Mars et Serge Bloch (Editions  Calligram)

IMG_20190310_141643.jpg

Mila et Taïs se disputent beaucoup. J’ai donc voulu un livre qui soit un support à la discussion et à la recherche des solutions.

On m’a conseillé cette collection Ainsi va la vie à la librairie. Elle aborde de nombreux problèmes de la vie à travers le vécu de deux frère et sœur (Max et Lili) ou d’un de leurs proches. Il s’agit de sujets plus ou moins légers (chagrin d’amour, dispute entre frère et sœur, stress de la rentrée, divorce, racket, mort, harcèlement scolaire… Il y a plus de 100 numéros!). Je pense que ces livres sont destinés à un public plus âgé que Mila mais elle a complètement accroché ! Elle a bien aimé l’histoire et les illustrations. C’était la première fois qu’elle lisait un livre sous forme de BD. Elle prenait bien le temps de regarder chaque vignette.

J’ai également apprécié ce livre et notamment le fait qu’il s’agisse d’un livre-outil. Il invite à un dialogue et à une réflexion pour trouver des solutions à ces disputes entre frère et sœur grâce à une série de petites questions à la fin.

IMG_20190310_141715.jpg

IMG_20190310_141734.jpg

Sam  Watson Plus forts que la colère ! de Ghislaine Dulier et Bérangère Delaporte (Editions p’titGlénat)

IMG_20190310_141305.jpg

J’ai emprunté, à la médiathèque, ce livre que je trouve très bien. Il s’agit d’une collection de livres qui aborde les question de la vie avec humour et légèreté et apporte un message bienveillant.

Dans ce livre, le chat Watson devine la colère de son ami Sam grâce à l’énergie qu’il dégage. Il va l’aider à aller mieux en lui partageant l’énergie apaisante de son ronronnement (Mila est pressée de tester avec le chat de mes parents). Il lui apprend ensuite un exercice de visualisation qui permet de chasser les émotions désagréables.

C’est un livre que je trouve très bien car il apporte des solutions. Les illustrations sont colorées et agréables et les deux personnages sont attachants.

Nous l’avons utilisé comme support pour une activité créative où il s’agissait de dessiner les auras énergétiques.

IMG_20190310_141420.jpg

IMG_20190310_141332.jpg

Livre support : Aidez votre enfant à gérer ses colères de Stéphanie Couturier aux Éditions Marabout

IMG_20190310_141902.jpg

Je me suis principalement appuyée sur ce livre pour trouver des outils pratiques pour aider Mila à apaiser ses colères.

Stéphanie Couturier est thérapeute psychomotricienne et sophrologue. Elle est spécialisée dans l’accompagnement de la sphère émotionnelle.

Dans la première partie du livre, elle apporte des explications sur la colère : sa raison d’être, les âges de la colère, les différents types de colères. Elle donne aussi des conseils pour rester bienveillant en toute circonstance (soulignez le plaisir des bons moments, verbaliser les points positifs de votre enfant, parlez de vos propres émotions…). L’auteur explique qu’il est important d’aider l’enfant à préserver une bonne image lui-même. De même qu’un enfant qui se sent aimé, considéré et compris sera heureux et vivra ses émotions moins intensément.

Les 2/3 restants du livre correspondent à sa boite à outils. Elle propose différentes types d’outils : des exercices pour évacuer les tensions, des exercices de respiration, des exercices de relaxation et des textes de visualisation.

Je recommande ce livre qui se lit facilement et apporte une boite à outils pour tout parent qui souhaite accompagner son enfant à apprivoiser ses colères. Cette collection de livres couvre aussi les thématiques du sommeil, de la confiance en soi, de l’autonomie, de la concentration ou encore des peurs.

 

A partir de ce livre, j’ai mis en place différents outils.

La métaphore des émotions

J’ai présenté cette métaphore à Mila quand nous avons commencé à travailler sur les émotions. Je lui avais alors proposé de dessiner sa maison des émotions pour l’aider à bien intégrer cette image.

IMG_20190301_162817_021.jpg

L’image de la maison des émotions facilite la compréhension des états affectifs chez les jeunes enfants (2-9 ans), tout en les déculpabilisant. Elle permet aussi à nous parents « de ne plus confondre l’enfant et l’émotion. Cet enfant n’est pas colérique mais il est traversé par des colères. » Le choix des mots est très important, car la construction de l’image de soi se fait notamment sur l’opinion des autres. Il faut donc mesurer nos paroles pour préserver la confiance en soi et l’estime de soi de l’enfant.
« Cette petite maison logée dans le haut de notre ventre accueille toutes les émotions qui circulent dans notre corps. […] Souvent, ces émotions ne sont que de passage. […] Parfois, elles s’installent. » Quand plusieurs colères et d’autres émotions négatives s’arrêtent pour faire la fête dans la maison des émotions, notre corps et notre tête s’en trouvent perturbés. » On commence à avoir peur, à être en colère très facilement ou à pleurer pour un rien.[…] Ce n’est pas de notre faute ! Ce sont les colères ou les peurs qui font la fête dans notre maison des émotions.!« 

Stéphanie Couturier propose de les chasser à l’aide d’exercices de relaxation. En nettoyant régulièrement sa maison des émotions, on évite le rassemblement d’émotions négatives et les fêtes émotionnelles.

Le cahier et le sac à colères

IMG_20190310_140804.jpg

Stéphanie Couturier propose d’associer dessin, respiration et méditation. Il s’agit d’inviter l’enfant à dessiner sa colère sur une feuille (j’ai acheté un cahier rouge que j’ai nommé « le cahier en colère! »), en ajoutant un vent doux et chaud qui se lève près d’elle.

Une fois le dessin fini, l’enfant doit en faire une boule de papier qu’il place devant lui. On lui propose de faire trois respirations profondes et d’imaginer un vent doux et chaud emporter la colère. Il place ensuite la boule de papier dans un sac à colères, qu’il vide une fois par semaine dans une poubelle en dehors de la maison.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de faire tester cette méthode à Mila, mais comme elle aime beaucoup dessiner, je pense que ça lui plaira mais que ça peut effectivement la calmer en cas de colère. Et j’aime assez toute la symbolique autour de ce temps de libération créative.

Le coussin de la colère

IMG_20190310_140649.jpg

Stéphanie Couturier propose de disposer des coussins dans une pièce sans objets cassables et d’inviter l’enfant à taper dedans avec la main puis le pied pour évacuer les tensions. J’ai voulu un coussin symbolisant la colère.

Il n’est pas encore finalisé puisque pour ne pas le payer cher, j’ai utilisé un coussin 40×40 et une housse 50x50cm. Ma mère doit mettre la housse à dimensions.

Le punching ball

IMG_20190310_140729.jpg

… qui n’est autre qu’un ballon gonflable ! A défaut d’avoir la place et l’argent pour avoir un vrai punching ball. En tout cas, il plait beaucoup aux enfants!

Ce défouloir est parfait pour libérer son agressivité et redevenir maître de ses émotions. Il peut être utilisé au moment de la crise mais aussi devenir un rituel hebdomadaire où chacun dit ce qui l’a mis en colère cette semaine et libère ses émotions négatives. Stéphanie Couturier explique que jouer avec ses émotions et son agressivité permet de dédramatiser les situations et apporte de la gaieté et légèreté à toute la famille.

Exercices de respiration

Stéphanie Couturier explique que les colères malmènent la respiration et tendent le corps. La respiration apporte de la détente et de la souplesse.

Les exercices qu’elles proposent vont aider les enfants à se libérer des tensions accumulées et permettre aux émotions de mieux circuler. Elles proposent quatre mouvements respiratoires. Il y en a trois que nous pratiquons déjà lors du rituel du coucher (par alternance). J’ai fait découvrir à Mila le quatrième lors de la présentation des outils pour calmer ses colères. Il s’agit de la respiration koala qui se pratique à deux, ventre contre ventre. Elle a adoré et moi aussi. On l’a déjà utilisé lors d’une crise. Je la trouve vraiment bien en cas de colères car elle permet aussi de faire la paix et de rassurer l’enfant.

IMG_20190310_142048.jpg

Exercices de relaxation

Dans le livre, on trouve également quatre exercices de relaxation qui vont permettre à l’enfant de prendre conscience de son corps, de se distancier des états émotionnels désagréables afin d’apaiser ses émotions.

J’aime particulièrement les deux exercices ci-dessous qui sont bien adaptés à l’âge de Mila.

IMG_20190310_171932.jpg

Exercices de visualisation

On trouve dans le livre cinq textes de visualisation qui permettent à l’enfant de se distancier de ses états émotionnels et d’apaiser ainsi ses colères. Ces balades imaginaires permettent à l’enfant de trouver des ressources pour s’apaiser et attirer de jolies émotions dans sa maison. Ces textes peuvent être lus, mais pour ma part, j’ai acheté le livre Mon cours de relaxation pour les enfants de Stéphanie Couturier aux Editions Marabout dans lequel il y a un CD avec, entre autres, ces cinq textes de visualisation.

IMG_20190310_142107.jpg

 

J’ai également initié Mila au yoga, pour l’aider à mieux accueillir ses émotions, à se sentir mieux dans sa tête et son corps et lui apporter une plus grande sérénité.

IMG_20190223_003731.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s